Etats-Unis/RDC: Kinshasa condamne «l’assassinat lâche» d’un homme noir par un policier blanc
Publié

Etats-Unis/RDCKinshasa condamne «l’assassinat lâche» d’un homme noir par un policier blanc

La mort de Patrick Lyoya, ressortissant congolais de 26 ans, suscite la colère du gouvernement de RDC. L’homme a été tué par un agent de police lors d’un contrôle de routine dans le Michigan. 

L’une des quatre vidéos du drame survenu le 4 avril, montre le policier allongé sur le dos de Patrick Lyoya. 

L’une des quatre vidéos du drame survenu le 4 avril, montre le policier allongé sur le dos de Patrick Lyoya. 

Getty Images via AFP

Le gouvernement de Kinshasa condamne le «lâche assassinat» aux Etats-Unis d’un homme d’origine congolaise par un policier blanc, le 4 avril dans le Michigan, indique samedi le compte rendu du Conseil des ministres tenu la veille.

«Acte ignoble»

Durant ce Conseil, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, «a condamné avec force le lâche assassinat, par un policier blanc aux États-Unis, d’un citoyen d’origine congolaise nommé Patrick Lyoya, sans arme, lors d’un contrôle de routine», selon le texte.

Le chef du gouvernement a précisé que l’ambassadeur des Etats-unis en République démocratique du Congo avait exprimé «les vifs regrets ainsi que les condoléances de son gouvernement suite à cet acte ignoble». Il a assuré le gouvernement congolais que «tout est déjà mis en oeuvre par son pays pour que le policier auteur de cet assassinat soit sévèrement sanctionné conformément aux lois américaines en vigueur», conclut sur ce point le compte rendu du Conseil des ministres.

Manifestations après la publication de vidéos d’un jeune noir tué par la police

Allongé sur le dos 

Patrick Lyoya, 26 ans, originaire de RDC, a été tué lors d’un contrôle routier à Grand Rapids le 4 avril, dernier drame en date d’une longue liste de personnes noires tuées par des policiers aux Etats-Unis.

L’une des quatre vidéos du drame survenu le 4 avril, montre le policier allongé sur le dos de Patrick Lyoya, avant qu’il ne lui tire, selon toute vraisemblance, dans la tête. Une altercation entre la victime et le policier avait éclaté après un contrôle routier, et peu avant le tir, les deux hommes semblaient se débattre au sol pour prendre le contrôle du pistolet électrique du policier. Le nom de ce dernier n’a pas été révélé.

Getty Images via AFP

Une manifestation a eu lieu mercredi soir à Grand Rapids après la publication d’une vidéo de la mort du jeune homme, dont les parents ont appelé à des poursuites contre le policier impliqué.

(AFP)

Votre opinion