Publié

BrevetsKodak gagne un procès contre le géant Apple

La firme photo avait à l'époque vendu quelques technologies. Elle avait alors accusé l'entreprise à la pomme d'en avoir usurpé indûment.

Pour éviter la faillite, Kodak avait vendu 1000 brevets. L'entreprise veut se recentrer sur des activités comme les produits d'impression, plus rentables.

Pour éviter la faillite, Kodak avait vendu 1000 brevets. L'entreprise veut se recentrer sur des activités comme les produits d'impression, plus rentables.

AFP

Une cour d’appel américaine a tranché lundi en faveur de Kodak dans un litige l’opposant à Apple, qui l’accusait d’usurper deux de ses brevets. Dans une décision laconique, la cour a confirmé un jugement de la Commission américaine du commerce international (ITC), dont Apple avait fait appel en avril. Il s’agit d’un parmi plusieurs litiges croisés opposant le pionnier déchu de la photographie au fabricant des iPhones et iPad.

La semaine dernière, dans une autre affaire, Kodak avait été débouté de son action en justice contre Apple et RIM, le fabricant du Blackberry, qu’il accusait d’avoir usurpé un de ses brevets sur la technique de visualisation de clichés. La Commission du commerce international (ITC) de Washington avait rejeté la demande de Kodak, infirmant une précédente décision d’un juge administratif. Kodak a annoncé son intention de faire appel.

Kodak veut se refaire

Ces procédures se déroulent alors que Kodak joue sa survie dans un processus de redressement judiciaire.

Début juillet, le groupe pionnier des appareils photo a été autorisé par un tribunal de New York, devant lequel il avait déposé le bilan en janvier, à procéder à la vente aux enchères d’un portefeuille de plus de 1000 brevets dans la photo numérique afin de se renflouer. Kodak espère se sauver en abandonnant ou en vendant ses activités les moins rentables, comme la production d’appareils photo, pour garder des activités plus profitables comme les services et produits d’impression et des produits professionnels, dont ceux pour le cinéma.

(ats/afp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!