Industrie: Komax fait bondir son bénéfice semestriel
Actualisé

IndustrieKomax fait bondir son bénéfice semestriel

Le groupe industriel lucernois a accru son bénéfice net de 72,1% par rapport à la même période de l'an passé à 20,4 millions de francs.

Les charges financières ont baissé chez Komax.

Les charges financières ont baissé chez Komax.

Archives/photo d'illustration, Keystone

Komax a fait bondir ses profits et ventes au premier semestre 2016.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a progressé de 15,3% à 27 millions de francs. Le chiffre d'affaires consolidé a lui augmenté d'un quart ( 20,4%) à 177,5 millions tandis que les entrées de commandes se sont étoffées de 5,3% à 174,4 millions, a indiqué mardi l'entreprise dans un communiqué.

La progression du bénéfice s'explique notamment par la baisse des charges financières, qui avaient grevé les comptes du groupe l'an dernier après la levée du taux plancher. Celles-ci ont été ramenées à 0,6 million, alors qu'elles avaient atteint 5,4 millions au premier semestre 2015.

Cession de l'unité Medtech

Les chiffres de l'an dernier ont été retraités suite à la cession de Komax Medtech à GIMA - filiale du groupe italien IMA - opération finalisée en avril. La vente de l'unité Medtech permet une plus grande liberté entrepreneuriale pour développer le coeur d'activité du groupe, la division Wire, active dans la fabrication de câbles, souligne Komax.

Pour la suite de l'exercice, la direction prévient que la concurrence restera rude, mais que le groupe est bien positionné grâce à sa «présence globale» et sa «grande force d'innovation». Dans l'état actuel des choses, elle prévoit de réaliser un deuxième semestre dans le même ordre de grandeur que le premier.

Changement de normes comptables

Les objectifs à moyen terme ont été confirmés, à savoir un chiffre d'affaires entre 500 et 600 millions de francs et un résultat opérationnel de 80 à 100 millions. Komax prévoit également de reverser durant les cinq prochaines années 50-60% de son bénéfice net à ses actionnaires.

Komax a par ailleurs annoncé son intention de changer de normes comptables, passant du standard IFRS à Swiss GAAP FER à compter du 1er janvier 2017. Les normes IFRS deviennent de plus en plus complexes, sans pour autant améliorer la compréhension des finances du groupe, selon Komax.

Le standard Swiss GAAP FER est particulièrement adapté aux besoins d'entreprises internationales de taille moyenne comme Komax, estime le groupe basé à Dierikon (LU).

(ats)

Votre opinion