Publié

Hockey sur glaceKossmann: «Maintenant, le favori, c’est Davos!»

Entraîneur d’un FR Gottéron qui ne perd qu’un joueur de la NHL, Hans Kossmann refuse l’étiquette de favori du championnat. Il la renvoie à l’équipe pilotée par Arno Del Curto.

par
Emmanuel Favre
Keystone

Hans Kossmann, si on vous dit que FR Gottéron est le grand gagnant de l’accord enfin scellé entre la NHL et la NHLPA…

Grand gagnant? Non, c’est exagéré! Nous n’avions peut-être qu’un seul joueur de la NHL dans notre vestiaire, mais, en plus d’être un bon type, David Desharnais était vraiment une individualité importante dans le vestiaire. Son départ, qui est prévu demain ou mardi, constitue une grosse perte pour le groupe. David n’est peut-être pas une star dans la NHL comme Bergeron ou Tavares, mais il va le devenir car il en a le potentiel.

Alors, disons que FR Gottéron semble bien moins perdant que plusieurs de ses adversaires directs…

C’est vrai que cela sera probablement un peu plus difficile pour Berne et Zoug, qui perdent trois joueurs. Mais un club comme Berne, qui a de la profondeur dans son effectif, peut surmonter ces départs.

Votre équipe est en tête du championnat et ne perd qu’un joueur de NHL. Etes-vous prêt à assumer désormais le rôle de favori dans la course au titre?

Non, nous ne sommes pas favoris. Avec la fin du lock-out, cet honneur revient à Davos, qui n’aura aucune peine à digérer la perte de Joe Thornton, qui pourra compter sur de bons étrangers (Marha, Sykora et Taticek) et qui a un sacré talent dans son compartiment de joueurs suisses. Et puis, il ne faut pas oublier Berne.

La présence de ces joueurs de la NHL depuis le mois de septembre 2012 a-t-elle été profitable aux joueurs suisses?

Complètement. Ils se sont entraînés avec eux, ont joué contre eux et se sont rendu compte qu’ils pouvaient rivaliser avec ces stars même s’ils n’étaient pas encore à leur niveau. Je suis content que le lock-out soit terminé, mais je suis convaincu que ces quelques mois seront bénéfiques pour le développement du hockey suisse.

Votre opinion