Cyclisme: Küng: «J'ai failli ne pas être assez concentré»
Publié

CyclismeKüng: «J'ai failli ne pas être assez concentré»

Deuxième du contre-la-montre inaugural du Tour de France, le Thurgovien était relax au départ, puis frustré à l'arrivée. Interview avec celui qui endosse le maillot blanc, après une prestation de haut vol.

par
Stéphane Combe
Düsseldorf
Le coureur de la BMC enfile un maillot blanc qu'il pourrait garder quelques jours. Une petite consolation.

Le coureur de la BMC enfile un maillot blanc qu'il pourrait garder quelques jours. Une petite consolation.

Keystone

Stefan Küng, vous finissez deuxième de l’étape et maillot blanc, qu’est-ce que ça représente pour vous?

J’aurais adoré être en jaune, mais Geraint Thomas a vraiment fait un chrono incroyable. Je le félicite. J’étais une seconde derrière Tony Martin à l’intermédiaire et j’ai essayé de tout faire pour lui grappiller du temps sur la fin. J'y suis parvenu, mais ça n’a pas suffi pour gagner. J’ai fait tout ce que je pouvais. C’est comme ça.

Battre le champion du monde vous rend-il tout de même fier, ou êtes-vous seulement déçu?

Non, là, je suis déçu, car un autre a été plus rapide que moi. J’étais venu au départ pour gagner, j’étais en bonne condition.

Comment avez-vous abordé les virages, qui semblaient si glissants?

Dans un contre-la-montre, tu dois prendre des risques. Mais il y a toujours des limites à ne pas franchir. Ça m’est déjà arrivé de tomber, alors j’ai essayé de rester en équilibre tout en roulant le plus vite possible. Je suis plutôt content de ma performance même si elle n’était pas parfaite. J’ai essayé de faire la différence dans les longues lignes droites et ça a plutôt bien fonctionné.

En voulez-vous à ces conditions?

C’est surtout triste pour les organisateurs. Cela faisait 30 ans que les Allemands n’avaient pas organisé d’étape du Tour de France, et vu le monde qui s’est déplacé, c’est vraiment dommage. Pour les gens et bien sûr pour les coureurs.

Étiez-vous nerveux avant ce premier départ sur le Tour?

Non, ça allait. En fait, c’était plutôt l’inverse. J’ai essayé de ne pas me laisser perturber par le contexte du Tour et j’ai failli ne pas réussir à me concentrer assez! Mais finalement, j’ai réussi à donner le maximum.

Combien de temps vous faudra-t-il pour savourer ce résultat?

Je n’ai pas gagné, et maintenant c’est fini. Donc je vais tranquillement analyser et regarder où travailler pour être meilleur à l’avenir. Finalement, c’est comme au Tour de Suisse, je finis de nouveau deuxième.

Fabio Baldato, directeur sportif BMC

«Stefan a été brillant. On espérait avant le départ un Top 5 de sa part, et au final il a presque gagné. Il a fini tout près d'un excellent Geraint Thomas. Nous sommes heureux, aussi parce que Richie a passé la pluie sans encombre et qu'il est proche des autres favoris du classement général. Il y a juste Chris Froome qui a pris du temps à tout le monde. Mais la journée a été vraiment bonne pour nous.»

Votre opinion