US Open: Kvitova de retour dans la cour des grandes

Publié

US OpenKvitova de retour dans la cour des grandes

La talentueuse gauchère avait été gravement blessée à la main gauche par un cambrioleur juste avant Noël.

Petra Kvitova est victime encore maintenant de cauchemars.

Petra Kvitova est victime encore maintenant de cauchemars.

Keystone

Gravement blessée à la main gauche par un cambrioleur juste avant Noël, Petra Kvitova (no 13) avait déjà bluffé son monde en conquérant un titre dès le deuxième tournoi de sa nouvelle «vie» à Birmingham. Son accession aux quarts de finale de l'US Open marque son retour dans la cour des grandes.

La talentueuse gauchère tchèque s'est qui plus est qualifiée avec la manière dimanche soir, dominant en deux sets (7-6 6-3) la favorite du tournoi Garbiñe Muguruza (no 3). Elle n'avait pourtant gagné que quatre matches dans les cinq tournois ayant suivi son sacre britannique. Et elle ne s'était hissée jusqu'ici qu'une seule fois en quarts de finale à Flushing Meadows, en 2015.

«J'ai eu besoin de temps»

«J'ai retrouvé mon toucher de balle, ma force de frappe, l'agressivité à l'échange dont j'ai besoin. C'est très, très appréciable», s'est-elle réjouie. «Cela m'a pris du temps pour retrouver ces sensations sur le court. J'ai de la chance que cela se produise en Grand Chelem. Mais j'ai eu besoin de temps, de beaucoup d'entraînements et de matches», a poursuivi Petra Kvitova, qui n'avait pas encore battu de top 10 depuis son retour-surprise effectué à Roland-Garros.

La double lauréate de Wimbledon (2011, 2014) ne nage pour autant pas en plein bonheur, même si elle était évidemment rayonnante après son exploit dominical. Victime encore maintenant de cauchemars, elle n'est qui plus est guère à l'aise lorsqu'elle se retrouve au milieu de la foule. Mais sa patte de gauchère n'a rien perdu de son efficacité, grâce au travail remarquable du chirurgien qui l'a opérée.

Un bilan de 4-1 face à Venus

Battue dès le 2e tour à Wimbledon où on attendait beaucoup (sans doute trop) d'elle après son titre glané sur l'herbe de Birmingham, Petra Kvitova aura droit à un nouveau défi de taille mardi en quarts de finale. Elle se frottera à Venus Williams (no 9), finaliste malheureuse à l'Open d'Australie et à Wimbledon cette année. «Elle est une championne, ce que nous savons tous», a lâché la Tchèque.

«Ce sera pour moi une superbe occasion de disputer un nouveau grand match dans le stade Arthur Ashe. Nous avons toujours livré de belles batailles», a rappelé l'ex no 2 mondial, qui mène 4-1 dans son face-à-face avec l'aînée des soeurs Williams (37 ans). Leur dernier affrontement remonte à l'édition 2014 de Wimbledon, où Petra Kvitova s'était imposée au forceps (5-7 7-6 7-5) au 3e tour avant d'aller cueillir le titre...

Muguruza peut y croire, mais...

Malgré sa défaite, Garbiñe Muguruza peut toujours espérer s'emparer de la 1re place mondiale à l'issue de ce tournoi. Mais l'Espagnole n'a évidemment plus son destin en mains.

Ce qui n'est pas le cas de Karolina Pliskova (no 1): contrainte d'écarter une balle de match au 3e tour face à Shuai Zhang (no 27), la Tchèque de 25 ans a parfaitement rectifié le tir lundi en écrasant l'Américaine Jennifer Brady (WTA 91) 6-1 6-0 en 46' (!) en 8e de finale. Elle est désormais certaine de conserver le 1er rang mondial si elle se hisse pour la deuxième année consécutive en finale à New York.

(ats)

Ton opinion