Wimbledon: Kyrgios l’avoue, il a bien craché en direction d’un spectateur

Publié

WimbledonKyrgios l’avoue: il a bien craché en direction d’un spectateur

Le bad boy australien s’est expliqué en conférence de presse sur son attitude lundi au premier tour du tournoi à Londres.

Nick Kyrgios est un habitué des «excès».

Nick Kyrgios est un habitué des «excès».

AFP

Après les frasques sur le terrain viennent souvent les aveux de conférence de presse avec Nick Kyrgios. Alors lundi au premier tour de Wimbledon, il y a d’abord eu la réalité du gazon. Un Australien irrité, malmené, finalement vainqueur en cinq sets de l’accrocheur Britannique Paul Jubb. Mais surtout, un joueur qui s’en est pris à un juge de ligne et qui a craché en direction d’un spectateur.

Dans ces cas-là, de plus en plus fréquents, Kyrgios est particulièrement attendu devant les médias pour «débriefer» de ses excès. L’occasion n’a pas été manquée de part et d’autre. Le 40e joueur mondial ne s’est pas démonté lorsqu’il a fallu s’expliquer, ajoutant une couche au passage. «J’ai craché en direction de l’une des personnes qui me manquait de respect, oui. Je n’aurais pas fait ça à quelqu’un qui me soutenait. Je suis confronté à la haine et à la négativité depuis longtemps. Il est littéralement venu au match sans vraiment soutenir personne, juste pour susciter le manque de respect.»

«Ils ne voient pas la balle»

Voilà pour l’affaire du crachat, qui n’a pas encore trouvé de suite. Et pour le juge de ligne pris à partie? Le bad boy australien a défendu avec véhémence ses idées. «Ces gens ont plus de 90 ans, ils ne voient pas la balle. Je ne pense tout simplement pas que ce soit l’idéal, lorsque vous pratiquez un sport avec de si petites marges. En fait, les jeunes ont une meilleure vue.»

Nick Kyrgios défiera jeudi Filip Krajinovic au deuxième tour sur le terrain. Le rendez-vous pour la conférence de presse est également pris.

(FVA)

Ton opinion