Football: L'accélération d'Alvarez, la Ferrari de «CC» et les fins de matches d'Yverdon Sport

Publié

FootballL'accélération d'Alvarez, la Ferrari de «CC» et les fins de matches d'Yverdon Sport

Le week-end a été animé en Promotion League. Kriens reste leader, mais Nyon s'accroche. Yverdon, un tout petit peu plus loin, aussi.

par
Tim Guillemin

La Promotion League en est déjà à sa dixième journée. Les joueurs en vue, les affiches, les phrases-choc: vous ne manquerez rien de ce qui concerne les six clubs romands de ce niveau, à savoir La Chaux-de-Fonds, Yverdon, Bavois, Stade-Lausanne-Ouchy, Sion M21 et le Stade Nyonnais.

Le geste du week-end

Quel débordement d'Adrian Alvarez! Bavois était mené 0-1 par le FC Sion M21 samedi aux Peupliers lorsque l'ailier droit a débordé sur son côté à la 56e. Une feinte de centre, une accélération foudroyante et un centre au cordeau repris de la tête par Muamer Zeneli: il fallait bien ça pour tromper Birama Ndoye et Martin Angha, la défense centrale des Sédunois en ce samedi. Score final 1-1, le tout sous les yeux de Christian Constantin, qui a parqué sa Ferrari grise en bordure d'un champ et de la voie ferrée ce samedi. On a les parkings VIP qu'on peut.

Le coup de gueule

Celui de Patrick Muller, le directeur sportif du FC Bavois. En voyant la feuille de match présentée par le FC Sion ce samedi, l'ancien entraîneur d'Echallens, de Thierrens et d'Azzurri a failli s'étrangler. Grégory Karlen, Nikola Milosavljevic, Birama Ndoye, Martin Angha, Kevin Fickentscher... Tous ces joueurs contingentés avec la première équipe étaient titulaires face au FCB et cela a déplu aux dirigeants du club nord-vaudois. «La prochaine fois qu'on mettra des joueurs avec notre II, en 2e ligue, il ne faudra pas venir pleurer...», a grincé Patrick Muller.

Le geste bête du week-end

Celui d'Aimery Pinga à la 20e, à Bavois. L'attaquant de pointe du FC Sion, déjà averti à la 15e, a taclé inutilement Yannick Bovay à mi-terrrain. Deuxième avertissement, carton rouge. Et Sion a fini à 10, dans une sorte de 4-2-3 avec Grégory Karlen à la fois en numéro 10 et en avant-centre. Peu avant cette expulsion, Karlen avait ouvert la marque en devançant Arnaud Bühler sur un corner frappé fort au point de penalty. Du bon travail.

Le scénario désormais habituel

Yverdon Sport, mené au score, a fini par gagner 2-1. Ahmed Mejri (quel joueur...) avait déposé un superbe coup-franc dans la toile de Dany Da Silva pour ouvrir la marque en faveur de Stade-Lausanne-Ouchy, mais YS a réagi comme quasiment toujours. Sur corner à la 77e, Djibril Cissé a sauté plus haut que tout le monde pour inscrire son huitième but de la saison et Esteban Rossé, également de la tête, a offert la victoire à YS (82e). Décidément, les fins de matches conviennent bien à YS, mais on doute qu'Anthony Braizat apprécie particulièrement ce genre de scénarios. A quand un match maîtrisé de la première à la dernière minute pour Yverdon Sport? Les deux dernières recrues Bruno Caslei et Ousmane Doumbia, deux joueurs qu'Anthony Braizat a dirigé avec Servette, devront amener leur rigueur.

L'affluence du week-end

1150 spectateurs ont assisté à YS-SLO au Stade Municipal samedi. Soit plus qu'en Challenge League pour Rapperswil-Schaffhouse (876) et Wohlen-Winterthour (512). Et sans doute plus que pour Chiasso-Servette ce lundi soir. A noter que La Chaux-de-Fonds-Yverdon, il y a une semaine, avait également dépassé le millier de spectateurs.

La grosse profondeur de banc du Stade Nyonnais

Une jolie action collective conclue par Hugo Fargues, toujours aussi subtil balle au pied, a suffi pour que les Nyonnais battent logiquement United Zurich. Le succès était attendu, mais il a fallu attendre la 44e pour que le Stade fasse la différence dans ce match. Une victoire qui permet aux hommes d'Oscar Londono de rester à un point du leader Kriens. Un succès acquis, surtout, grâce à l'effectif mis à disposition du coach jaune et noir. Sans Benjamin Besnard (suspendu) ni Karim Chentouf (blessé), Nyon a conservé son 4-4-2, alignant Khalil Lambin et Gentian Bunjaku. Cela n'a rien changé à l'affaire: les trois points sont dans la poche.

La magnifique série en cours

Le Stade Nyonnais a gagné ses deux premiers matches de championnat et perdu les deux suivants. Depuis? Six victoires consécutives, avec une différence de buts de 17-3! En plus, au milieu de ces six succès en Promotion League, les Nyonnais se sont qualifiés pour les 8es de la Coupe de Suisse. Bref, tout va bien. Seul bémol, et il est déplaisant, le public ne suit pour l'instant pas. Samedi, ils n'étaient que 205 à avoir suivi la rencontre face à United Zurich, selon le site officiel du club nyonnais. Dommage.

La Tchaux n'y arrive toujours pas à l'extérieur

Christophe Caschili va devoir trouver les mots. Après avoir perdu le premier match à domicile de sa saison la semaine dernière, face à Yverdon, l'entraîneur de La Chaux-de-Fonds espérait une réaction des siens sur le terrain de Zurich M21. Fabio Lo Vacco a ouvert la marque, mais les Neuchâtelois se sont une nouvelle fois inclinés loin de La Charrière. Etonnant, vraiment.

Episode 8: Djibril Cissé fait trembler la Charrière

Episode 7: Nyon, c'est vraiment costaud

Episode 6: Nyon et Yverdon en chasseurs

Episode 5: Le coup de vice génial de Muamer Zeneli

Episode 4: Fabrizio Zambrella, la preuve qu'en Promotion League, on sait jouer au ballon

Episode 3: La Chaux-de-Fonds, les Canaries et Djibril Cissé

Episode 2: Sion M21 peut commencer à s'inquiéter

Episode 1: Ahmed Mejri, l'artiste tunisien de Stade-Lausanne-Ouchy

Ton opinion