Suisse: Seuls les vaccinés auront-ils droit aux restos?
Publié

SuisseSeuls les vaccinés auront-ils droit aux restos?

Le Conseil fédéral plancherait sur la possibilité de n’autoriser l’accès aux restaurants et lieux culturels qu’à ceux qui peuvent prouver qu’ils ont été vaccinés.

Guy Parmelin et Alain Berset plancheraient sur des privilèges accordés aux vaccinés.

Guy Parmelin et Alain Berset plancheraient sur des privilèges accordés aux vaccinés.

AFP

Guy Parmelin l’avait laissé entendre dimanche dans la presse: il trouvait normal que les compagnies aériennes exigent un certificat de vaccination pour voyager et estimait qu’il serait compréhensible qu’en Suisse on en fasse autant pour des matches ou des concerts. Or, c’est bien dans cette direction qu’irait le Conseil fédéral, selon le Blick mardi. Les sept Sages en auraient même décidé le principe, mercredi dernier, dans un document confidentiel que le journal a pu lire.

Selon le document, tout le monde continuerait de porter le masque dans les transports publics, les hôpitaux et les établissements publics. En revanche, les établissements commerciaux et culturels privés pourraient accorder un traitement préférentiel aux personnes vaccinées. Ainsi seules celles-ci pourraient se voir autorisées à retourner dans les discothèques, théâtres ou les restaurants, affirme le Blick. Ceci via une preuve de vaccination.

Pas avant mai-juin

Quid des autres Suisses qui ne veulent pas, ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons de santé ou n’ont pas encore reçu de rendez-vous pour se faire piquer? lls devront alors présenter un test négatif, voire faire un test rapide sur place, selon la solution envisagée par le Conseil fédéral.

À noter cependant que Berne n’imagine cette manière de procéder que lorsque la majorité de la population adulte aura la possibilité de se faire vacciner. Soit à partir de mai ou juin au plus tard. Cette stratégie prendrait fin dès que l’immunité collective sera atteinte, peut-être à la fin de l’été.

Il reste encore des flous en ce qui concerne le travail, souligne le Blick. En effet, employeurs et syndicats doivent encore se mettre d’accord pour savoir si les employeurs pourraient ou devraient accorder des avantages aux personnes vaccinées. La stratégie à adopter dans les hôpitaux et les EMS n’est pas plus clair. Selon le document du Conseil fédéral, il est possible de rendre la vaccination obligatoire pour le personnel soignant grâce à la loi sur les épidémies. Cependant, comme la question est controversée, Berne pourrait refiler la patate chaude aux cantons.

(cht)

Votre opinion