02.07.2014 à 16:39

L'adieu émouvant d'Ottmar Hitzfeld

Football

Ce fut presque un adieu aux larmes. Encore marqué par l'incroyable dénouement du match de la veille, Ottmar Hitzfeld a donné mercredi à midi à Sao Paulo son ultime conférence de presse.

1 / 8
Ottmar Hitzfeld en conférence de presse à Sao Paulo le mercredi 2 juillet 2014.

Ottmar Hitzfeld en conférence de presse à Sao Paulo le mercredi 2 juillet 2014.

Keystone
Ottmar Hitzfeld en conférence de presse à Sao Paulo le mercredi 2 juillet 2014.

Ottmar Hitzfeld en conférence de presse à Sao Paulo le mercredi 2 juillet 2014.

Keystone
Ottmar Hitzfeld en conférence de presse à Sao Paulo le mercredi 2 juillet 2014.

Ottmar Hitzfeld en conférence de presse à Sao Paulo le mercredi 2 juillet 2014.

Keystone

«Ce huitième de finale contre l'Argentine fut un choc comme j'en ai vécu quelques-uns dans ma carrière, avoue Ottmar Hitzfeld. Nous avons fait jeu égal avec l'une des meilleures équipes du monde. Cette défaite rendra l'équipe de Suisse plus forte à l'avenir. Oui, on peut gagner dans la défaite. La Suisse a gagné un énorme capital sympathie dans le monde entier. Ce match, tout le monde en parlera pendant des années...»

Celui qui est désormais l'ex-sélectionneur de l'équipe de Suisse a tenu à remercier ses joueurs. «Ils m'ont offert un match fantastique pour ma dernière rencontre sur un banc. Je leur en serai toujours reconnaissant, poursuit-il. Inler et Behrami ont admirablement fermé la porte en milieu de terrain. L'équipe a toujours su garder son calme, même après avoir raté des chances en or. Les Argentins ne dégageaient pas la même impression. Le contraste était même saisissant! Mais il aura manqué deux minutes pour tirer ces penalties...»

Devant une presse qui n'a pas osé poser une seule question qui fâche - les raisons de la non-sélection de Pajtim Kasami ou le ressenti sur les jugements sévères des journaux étrangers sur la performance de l'équipe mardi -, Ottmar Hitzfeld a également remercié ses dirigeants, le président de l'Association Suisse de Football Peter Gilliéron et le délégué aux équipes nationales Peter Stadelmann, pour le soutien indéfectible depuis six ans. «Ils m'ont témoigné d'une énorme confiance, explique-t-il. Et pourtant, il y a eu des moments difficiles. Je pense aux campagnes de qualification pour 2010 (ndrl: la défaite contre le Luxembourg) et pour 2012 (élimination par l'Angleterre et le Monténégro). Je suis heureux d'avoir pu leur rendre cette confiance.»

Enfin, Ottmar Hitzfeld a confirmé que sa retraite était irrévocable. «Aujourd'hui, je suis un homme heureux, clame-t-il. Arrêter après cette Coupe du monde fut la bonne décision.»

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!