France: L'ado arrêtée avait prêté allégeance à l'EI
Publié

FranceL'ado arrêtée avait prêté allégeance à l'EI

Quatre personnes soupçonnées de préparer un attentat ont été arrêtées vendredi matin à Montpellier.

Une vue extérieur d'un bâtiment à Montpellier où l'un des suspects a été arrêté (Vendredi 10 février 2017).

Une vue extérieur d'un bâtiment à Montpellier où l'un des suspects a été arrêté (Vendredi 10 février 2017).

Archives/Photo d'illustration, Keystone

L'adolescente de 16 ans, interpellée vendredi dans le sud de la France avec trois autres personnes soupçonnées de préparer un attentat, avait prêté allégeance au groupe État islamique dans une vidéo, ont indiqué des sources proches de l'enquête. La jeune fille avait diffusé cette vidéo le 8 février sur les réseaux sociaux, ont précisé ces sources.

«La volonté de passer à l'acte et de confectionner plusieurs engins explosifs semble matérialisée», a annoncé une source policière, se félicitant d'un «projet d'attentat déjoué». «Les quatre suspects, âgés de 16, 20, 26 et 33 ans, ont été arrêtés après qu'ils ont acheté de l'acétone», pouvant servir à la confection d'un engin explosif, a expliqué une autre source policière.

«Selon les premiers éléments recueillis, (cette opération) a permis de déjouer un projet d'attentat imminent sur le sol français», a écrit dans un communiqué le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux. Parmi eux, une jeune fille de 16 ans avait été repérée sur les réseaux sociaux, après avoir exprimé la volonté de partir en zone syro-irakienne ou sinon de frapper la France.

Lors des perquisitions, du TATP - un explosif artisanal puissant mais très instable, prisé des djihadistes - ainsi que de l'acétone, de l'eau oxygénée, des seringues et des gants de protection ont été retrouvés, a précisé une source judiciaire.

(AFP)

Votre opinion