Actualisé

YémenL'aéroport d'Aden fermé pour des raisons de sécurité

L'aéroport de la ville d'Aden est fermé en raison de l'insécurité qui règne dans la ville.

Des milices pro-gouvernementales à l'extérieur de l'aéroport d'Aden.

Des milices pro-gouvernementales à l'extérieur de l'aéroport d'Aden.

ARCHIVES, AFP

L'aéroport international d'Aden, dans le sud du Yémen, a été fermé ce mercredi 25 mars au trafic aérien en raison de l'insécurité qui règne dans la ville sous la menace des forces rebelles, a-t-on appris de source aéroportuaire.

«L'aéroport d'Aden a été fermé et le trafic aérien a été suspendu» en raison de la dégradation de la situation sécuritaire dans la ville, a déclaré cette source à l'AFP. Ses propos ont été confirmés par des responsables de la sécurité à l'aéroport.

Intervention des pays arabes

Le ministre par intérim des Affaires étrangères a réclamé une intervention militaire arabe «urgente» dans son pays. Les rebelles chiites houthis poursuivent leur avancée vers Aden, fief du président Abd Rabbo Mansour Hadi.

«Nous allons demander lors du sommet arabe une intervention urgente», a indiqué à des journalistes le ministre Ryad Yassine qui se trouve dans la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh, où doit s'ouvrir samedi le sommet annuel de la Ligue arabe.

Il a indiqué aux médias que le président Hadi était toujours à Aden, démentant les propos d'un membre de la Garde présidentielle qui avait déclaré que le chef de l'Etat avait quitté le pays pour l'étranger.

(AFP)

Votre opinion