04.07.2019 à 15:33

RiposteL'agent d'Ophélie Bau rétorque contre Abdellatif Kechiche

La représentante de l'actrice au cœur de la scène la plus sulfureuse de «Mektoub My Love: Intermezzo» explique pourquoi Ophélie s'est éclipsée après la montée des marches à Cannes. Et ce serait la faute de Kechiche.

par
Cover Media
Abdellatif Kechiche et Ophélie Bau lors de la montée des marches à Cannes 2019. L'actrice a refusé d'assister à la projection de «Mektoub My Love: Intermezzo» parce que son réalisateur lui aurait refusé le droit de visionner la séquence de cunnilingus avant la première présentation publique du film.

Abdellatif Kechiche et Ophélie Bau lors de la montée des marches à Cannes 2019. L'actrice a refusé d'assister à la projection de «Mektoub My Love: Intermezzo» parce que son réalisateur lui aurait refusé le droit de visionner la séquence de cunnilingus avant la première présentation publique du film.

AFP

Abdellatif Kechiche a dénoncé dernièrement dans une longue lettre un «complot de marionnettes» fomenté par le Syndicat des Agents Français, au sujet de la scène de cunnilingus non simulée présente dans son film «Mektoub, My Love: Intermezzo». Selon lui, on le ferait passer pour un manipulateur qui aurait forcé ses acteurs à jouer la scène.

Elizabeth Tanner, l'agent d'Ophélie Bau, l'actrice impliquée dans la sulfureuse scène, lui a répondu par une lettre rendue publique, expliquant que sa cliente avait simplement demandé à «pouvoir visionner la séquence controversée» avant la diffusion du film, ce que le cinéaste aurait refusé. «Ophélie Bau s’est donc rendue au Festival de Cannes en se sentant particulièrement déstabilisée et fragilisée à l’idée de découvrir pour la première fois le film dans de telles conditions», explique son agent, ajoutant qu'elle a ainsi choisi de monter les marches, mais de ne pas assister à la projection du film.

La lettre d'Abdellatif Kechiche et la réponse d'Elizabeth Tanner, agent d'Ophélie Bau ont notamment été répercutées sur Twitter.

«Quoi qu’il en soit, puisque telle était la demande d’Ophélie Bau, nous prenons bonne note de votre engagement public de lui permettre, enfin, de visionner la séquence en question et d’indiquer quels plans elle voudrait éventuellement voir supprimer», ajoute-t-elle.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!