Actualisé

Tribunal correctionnelL'agresseur au laser écope de 6 mois ferme pour menace

Le jeune délinquant avait déjà été condamné en avril 2010 à 12 mois d'emprisonnement avec sursis par le Tribunal des mineurs de Lausanne, notamment pour deux agressions au cutter.

Le tribunal correctionnel de Lausanne.

Le tribunal correctionnel de Lausanne.

Laurent Gillieron, Keystone

Le Tribunal correctionnel de Lausanne a condamné jeudi un jeune homme de 20 ans à 6 mois d'emprisonnement ferme pour menace. En octobre 2010, il avait pointé un pistolet à air comprimé sur un passant.

Il n'a par contre pas été reconnu coupable d'avoir ébloui des conducteurs de trains avec un pointeur laser, l'instruction n'ayant pas permis d'établir qu'il avait tenté d'entraver la circulation des trains. Le Ministère public s'était contenté de requérir pour ces faits une peine pécuniaire de 180 jours-amende à son encontre.

Risque de récidive

C'est pour des motifs de sécurité publique que le Tribunal a prononcé une peine ferme, en raison de l'absence de prise de conscience du condamné et du risque de récidive. Cette peine sévère a pour but de lui faire prendre conscience de la gravité de ses actes, a fait valoir le tribunal.

A décharge, la Cour a tenu compte de son jeune âge et d'une diminution moyenne de responsabilité, puisqu'il était sous l'emprise de l'alcool au moment de l'agression. Le pronostic n'étant pas entièrement défavorable, elle a renoncé à révoquer le sursis qui avait été prononcé en 2010 par le Tribunal des mineurs de Lausanne.

Menace

Le 3 octobre 2010, après avoir passé la nuit à l'hôtel avec son amie et avoir consommé beaucoup de vodka, le jeune homme s'est rendu vers 5 heures du matin à la gare de Lausanne. Près de l'entrée principale, il a croisé le regard d'un autre adolescent qui rentrait de discothèque.

Après un bref échange verbal, il a sorti un pistolet à air comprimé, qui était dissimulé dans son pantalon, et l'a pointé vers sa victime. Effrayé, le jeune homme s'est enfui et est immédiatement allé alerter la police. A l'audience, sans convaincre les juges, le condamné a déclaré que l'arme a glissé dans son pantalon, avant de tomber par terre.

Pas d'entrave au trafic

Le 26 avril 2011, après avoir effectué quatre mois de détention préventive, le jeune homme a utilisé un pointeur laser en gare de Vevey (VD), selon lui «pour embêter» ses amis. Plusieurs conducteurs auraient été éblouis par son laser. Des témoins ont confirmé qu'il a braqué l'appareil en direction des locomotives. Le trafic n'a pas été perturbé.

Le jeune délinquant a déjà été condamné en avril 2010 à 12 mois d'emprisonnement avec sursis par le Tribunal des mineurs de Lausanne, notamment pour deux agressions au cutter. Il a également subi une condamnation à Genève pour des dommages à la propriété commis en 2011.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!