Syrie: L'aide humanitaire reprend dans les villes rebelles
Publié

SyrieL'aide humanitaire reprend dans les villes rebelles

Trente-sept convois de l'ONU, du CICR et du Croissant-Rouge arabe syrien ont ravitaillé deux villes assiégées.

1 / 125
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Keystone
Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Keystone
Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Keystone

Des convois transportant de la nourriture et une aide médicale sont entrés mercredi dans deux villes rebelles proches de Damas et assiégées depuis novembre 2012, a affirmé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Selon l'ONU, plus d'un demi-million d'habitants vivent dans 18 villes assiégées en Syrie.

37 camion de ravitaillement

Zamalka et Erbine, situées à une dizaine de km à l'est de la capitale, sont les deux dernières villes assiégées à recevoir cette année de l'aide humanitaire distribuée par l'ONU.

Le CICR a précisé que 37 camions ont acheminé des rations de nourriture, de la farine et des nécessaires d'hygiène aux habitants, en partenariat avec l'ONU et le Croissant-Rouge arabe syrien (SARC).

Coupés du monde

Le coordinateur humanitaire de l'ONU en Syrie, Yaacoub al-Helou, s'est félicité de voir enfin des aides arriver à ces deux localités coupées du monde.

«C'est une journée remarquable, car pour la première fois depuis novembre 2012, soit depuis environ quatre ans, nous sommes capables de faire entrer des convois conjoints de l'ONU, du CICR et du SARC dans ces deux villes, où vivent 20'000 habitants», a-t-il indiqué aux journalistes.

Lever les sièges

«Depuis le début de l'année, les agences de l'ONU, du CICR et du SARC ont pu acheminer de l'aide aux 18 secteurs assiégés dans ce long conflit en Syrie», a-t-il ajouté. Selon l'ONU, 592'000 habitants vivent dans ces 18 villes assiégées.

«Il faut que tous les sièges soient levés dans toutes les régions. Nous rejetons les sièges comme tactique de guerre. Tous les sièges doivent être rapidement levés car c'est la meilleure solution», a-t-il encore dit.

(ats)

Votre opinion