Asile: L'Allemagne attend 10'000 nouveaux réfugiés
Publié

AsileL'Allemagne attend 10'000 nouveaux réfugiés

L'Allemagne considère qu'elle doit mener une «grande action commune nationale».

1 / 126
Le camp d'Idomeni a été évacué. Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées vers des centres d'accueils, notamment à Thessalonique. (26 mai 2016)

Le camp d'Idomeni a été évacué. Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées vers des centres d'accueils, notamment à Thessalonique. (26 mai 2016)

Marko Djurica, Reuters
A Idomeni, des heurts ont éclaté entre migrants et policiers macédoniens. Ces derniers ont utilisé des gaz lacrymogènes. (Dimanche 10 avril)

A Idomeni, des heurts ont éclaté entre migrants et policiers macédoniens. Ces derniers ont utilisé des gaz lacrymogènes. (Dimanche 10 avril)

Stoyan Nenov, Reuters
Peu après 5 heures, un petit ferry, Lesvos, et un catamaran plus imposant, Nezli Jale, ont embarqué un total de 131 personnes (Lundi 4 avril 2016).

Peu après 5 heures, un petit ferry, Lesvos, et un catamaran plus imposant, Nezli Jale, ont embarqué un total de 131 personnes (Lundi 4 avril 2016).

Keystone

L'Allemagne attend «plus de 10'000» nouveaux réfugiés ce lundi à Munich (sud), a annoncé le président du district de Haute-Bavière Christoph Hillenbrand.

Au cours du week-end, plus de 20'000 migrants ont rejoint Munich en provenance d'Autriche, alors que l'Allemagne a une nouvelle fois appelé les Européens à agir face à la pire crise migratoire depuis des décennies.

Des discussions sont par ailleurs en cours afin d'installer près de Munich deux plaques tournantes ferroviaires destinées à orienter les réfugiés, a encore ajouté Christoph Hillenbrand lors d'un point presse à la gare centrale de Munich, expliquant que cette ville avait atteint les limites de ses capacités.

L'une de ces plaques tournantes pourrait être installée près de Leipzig, a-t-il ajouté, expliquant que le lieu pour la deuxième n'était pas encore déterminé.

Six milliards débloqués

L'Allemagne, qui attend cette année 800'000 demandeurs d'asile, a annoncé lundi débloquer six milliards d'euros en 2016 pour faire face à l'afflux massif de migrants. Dans le même temps, Paris s'est engagé à accueillir 24'000 réfugiés, alors que l'Europe se met en branle pour résoudre la crise.

La chancelière allemande Angela Merkel a également souligné que la prise en charge des réfugiés pourrait coûter un total de 10 milliards d'euros l'année prochaine au pays, en prenant en compte les dépenses de l'Etat fédéral, des Etats régionaux et des communes.

(AFP)

Votre opinion