Bernie Ecclestone: L'ambiance de Gstaad transposée à Londres

Publié

Bernie EcclestoneL'ambiance de Gstaad transposée à Londres

Le grand patron de la F1 a fêté en avance ses 85 ans dans la maison de sa fille Tamara. Les lieux avaient été transformés en chalet éphémère pour lui rappeler la Suisse.

Catherine Hürschler
par
Catherine Hürschler

Il a neigé samedi à Londres sur l'imposante demeure de 57 pièces de Tamara Ecclestone. Ce fantastique coup de froid a rappelé, l'espace d'une soirée, le spectacle givré des hivers de l'Oberland bernois, région chère au cœur de son père, Bernie Ecclestone, qui aura 85 ans le 28 octobre. Le grand patron de la formule 1 possède depuis fort longtemps un chalet de haut standing à Gstaad. Mais pourquoi se fatiguer à voyager jusqu'en Suisse pour une fête d'anniversaire quand on peut tout simplement recréer l'ambiance des soirées passées au chalet?

Avec vue sur Gstaad

Tamara Ecclestone n'a pas lésiné sur la décoration pour que son père fête son anniversaire, certes avec quelques flocons d'avance, dans des conditions féeriques: sapins enneigés installés dans l'allée, faux chalet rebaptisé «Bernie» comme nouvelle entrée pour guider ensuite les invités vers une salle de réception aux lumières tamisées, coussins cosy et chaises décorées de fourrure pour rester au chaud. Magie oblige, Tamara Ecclestone, 31 ans, avait même pensé à changer la vue en mettant dans les fenêtres des photos de Gstaad, de nuit pendant la saison froide. Dimanche, l'une des petites-filles de Bernie, Sophia, 1 an et demi, a elle aussi pu profiter de ce décor avec une petite balade à poney dans la fausse neige.

Il y a trois ans, l'entente entre le milliardaire anglais Bernie Ecclestone et ses filles Petra et Tamara avaient failli voler en éclats lorsqu'il avait critiqué leur mode de vie fastueux.

Il avait mis de côté pour elles en 1997 près de trois milliards de livres dans un fonds pour les mettre à l'abri et avait constaté qu'elles en avaient dépensé presque la totalité en 10 ans. «Cet argent aurait dû garantir leur avenir et celui de leurs enfants. Elles n'ont pas fait ce choix», avait-il déploré à l'époque. Samedi, Bernie Ecclestone a pu vérifier qu'elles avaient toujours les moyens de faire comme si l'argent tombait du ciel.

Ton opinion