Berne: L'âme de Mandela a soufflé sur le Palais fédéral
Actualisé

BerneL'âme de Mandela a soufflé sur le Palais fédéral

A l'occasion de la dégustation de bières africaines à la Galerie des Alpes du Palais fédéral, l'ambassadrice d'Afrique du Sud est venu rencontrer les parlementaires... de l'UDC.

par
lematin.ch
A l'heure de la dégustation de bières africaines, au centre, l'ambassadrice d'Afrique du Sud, Claudinah Ntini Ramosepele, préfère tout de même boire de l'eau avec Isabelle Chevalley. On devine la présence de Jean-François Rime (UDC/FR), Pierre-André Page (UDC/FR) et Raymond Clottu (Ind./NE)

A l'heure de la dégustation de bières africaines, au centre, l'ambassadrice d'Afrique du Sud, Claudinah Ntini Ramosepele, préfère tout de même boire de l'eau avec Isabelle Chevalley. On devine la présence de Jean-François Rime (UDC/FR), Pierre-André Page (UDC/FR) et Raymond Clottu (Ind./NE)

le matin

«Please to meet you!» C'est par une tonitruante salutation en anglais que le conseiller national et directeur de l'USAM, Jean-François Rime (UDC/FR), a souhaité la bienvenue à l'ambassadrice d'Afrique du Sud. Lundi son excellence Claudinah Ntini Ramosepele s'est déplacée pour la dégustation de bières africaines organisées par le groupe Suisse-Afrique du Parlement, que préside Isabelle Chevalley (VL/VD).

Se rafraîchir sans risque

L'élue vaudoise avait ramené de se voyages des crus du Sénégal, du Kenya ou de la Côte d'Ivoire, qui ont suscité la curiosité des élus UDC, inspirés par une nouvelle expérience brassicole. L'autre Fribourgeois, Pierre-Alain Page (UDC/FR), était le premier servi, lui qui a voyagé en Afrique: «J'aime la bière et, d'habitude, là où je vais, je bois la bière de la région. En Afrique, comme il n'est pas toujours conseillé de boire de l'eau, la bière est un bon moyen pour se rafraîchir sans risque.»

Chacun a du pouvoir à son niveau

Depuis plusieurs années, l'ambassadrice Claudinah Ntini Ramosepele s'implique beaucoup à développer les liens entre la Suisse et l'Afrique du Sud. Elle reste admirative devant la complexité de notre système, où «chacun a du pouvoir à son niveau». En Afrique du Sud, le pouvoir est beaucoup plus centralisé. Les forces politiques ont tendance à se focaliser, avec la dominante de l'ANC (Congrès national africain), le parti cher à Nelson Mandela.

Des problèmes similaires

Le souvenir de celui-ci est encore très présent chez l'ambassadrice sud-africaine. Il faut dire que Nelson Mandela, décédé à 95 ans en 2013, a marqué plusieurs générations et que le roman de sa vie est une profonde source d'inspiration. Aujourd'hui, l'Afrique du Sud en a encore et toujours besoin. Selon le témoignage de la diplomate, tout comme la Suisse ou l'Europe, l'Afrique du Sud est confrontée à une immigration importante qui vient des pays africains plus pauvres. Cela crée des tensions ethniques qui peuvent vite s'enflammer au moindre fait divers.

Pour Isabelle Chevalley, cette dégustation a été un moment positif: «Le fait que beaucoup de parlementaires UDC sont venus à ce rendez-vous est un succès. Mais je savais qu'avec la bière, nous allions attirer des connaisseurs...»

Eric Felley

Votre opinion