26.09.2015 à 23:44

Rugby - Coupe du MondeL'Angleterre terrassée par les «diables rouges»

Au terme d'un match complètement fou, le XV à la rose a dû s'incliner, dans les toutes dernières minutes, devant le Pays de Galles.

Les Gallois ont tenu tête aux Anglais tout le match, avant de carrément les renverser pour aller s'imposer sur le fil.

Les Gallois ont tenu tête aux Anglais tout le match, avant de carrément les renverser pour aller s'imposer sur le fil.

AFP

Tremblement de terre à Twickenham! Dans le groupe de qualifications le plus difficile, baptisé «poule de la mort», les Gallois ont infligé un terrible camouflet au pays hôte de la Coupe du monde en battant l'Angleterre (28-25), au terme d'un match haletant.

Mais quel scénario cette soirée a réservé aux amateurs de rugby! Alors que l'on pensait s'acheminer tranquillement vers un succès anglais, plutôt maîtrisé malgré les coups de boutoir adverses, les Gallois, menés au score, sont parvenus à enflammer les dix dernières minutes de la partie et à inverser la vapeur, pour s'adjuger la victoire dans ce match crucial.

Ce bon coup, réalisé de main de maître par les «diables rouges», leur fait faire un grand pas vers les quarts de finale.

De leur côté, les Anglais sont désormais dans l'obligation de battre l'Australie, samedi prochain, pour espérer passer à la phase suivante. Une nouvelle défaite précipiterait l'élimination prématurée du pays organisateur. La semaine qui s'ouvre s'annonce donc sous haute tension au sein du XV de la Rose... «Je suis immensément déçu», a commenté le sélectionneur anglais Stuart Lancaster. «On était en tête mais on a donné trop de pénalités et on leur a permis de rester dans le match. C'est très frustrant.»

Mais les Gallois, qui eux aussi affronteront les Australiens (10 octobre) avec pour enjeu la première place du groupe, aborderont les prochaines échéances sans de nombreux joueurs. Déjà privés de l'arrière Leigh Halfpenny et du demi demi de mêlée Rhys Webb, contraints de renoncer au Mondial, ils ont perdu sur blessure, au cours de ce match, le centre Scott Williams (genou), l'ailier Hallam Amos (épaule) et l'arrière Liam Williams. Tous trois pourraient bien rater la fin de la Coupe du monde.

L'Afrique du Sud lave l'affront

Les Sud-Africains ont eux fini le match au grand complet... Six essais des ailiers JP Pietersen (3) et Bryan Habana, du troisième ligne Schalk Burger, du talonneur remplaçant Schalk Brits et une performance collective convaincante: face aux Samoa, les Springboks ont, du moins en partie, effacé leur terrible contre-performance enregistrée face au Japon.

L'affront sera définitivement lavé et la qualification certaine en cas de succès lors des deux derniers matches face à l'Ecosse, samedi prochain, puis contre les Etats-Unis, quatre jours plus tard.

Fraccassés et concassés par les Sud-Africains, les Samoans, qui avaient remporté leur premier match face aux Etats-Unis, semblent toutefois en mesure de battre le Japon. Ils devraient ensuite disputer un «vrai-faux 8e de finale», le 10 octobre face à l'Ecosse.

L'Italie joue à se faire peur

Les Italiens se sont, eux, offert une belle frayeur face au Canada, finalement battu (23-18). La Squadra a sauvé l'essentiel: elle est toujours en course pour accéder aux quarts de finale et affrontera l'Irlande, le 4 octobre, dans un match décisif pour la qualification.

Les Italiens sont également quasiment assurés de terminer au pire à la 3e place de la poule D et donc de décrocher leur billet pour l'édition 2019 de la Coupe du monde!

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!