18.10.2013 à 12:58

AgroalimentaireL'appétit de Nestlé se confirme, Ferrero résiste

Tandis que des sources tendent à donner corps à la rumeur d'une volonté de Nestlé de racheter Ferrero, la firme italienne marque son indépendance et semble rejeter les tentatives suisses.

par
Matthieu Hoffstetter
1 / 7
Depuis les révélations de La Repubblica jeudi 17 octobre 2013, la rumeur d'une tentative de rachat de Ferrero par Nestlé a pris corps.

Depuis les révélations de La Repubblica jeudi 17 octobre 2013, la rumeur d'une tentative de rachat de Ferrero par Nestlé a pris corps.

Stefano Rellandini, Reuters
Pour Nestlé, intégrer Ferrero à son empire permettrait de passer numéro 1 mondial de la confiserie.

Pour Nestlé, intégrer Ferrero à son empire permettrait de passer numéro 1 mondial de la confiserie.

Alessandro Della Bella, Keystone
Avec une série de marques très fortes, Ferrero représente une force de frappe énorme sur le marché et représente 8% du secteur au niveau mondial.

Avec une série de marques très fortes, Ferrero représente une force de frappe énorme sur le marché et représente 8% du secteur au niveau mondial.

Stefano Rellandini, Reuters

Les spéculations vont bon train depuis jeudi matin 17 octobre sur les tentatives de rachat de Ferrero par Nestlé. D'abord sorties dans la presse italienne, sous la plume d'un journaliste de La Repubblica. Puis démenties de différentes parties (dont des banques) citées dans l'article du quotidien transalpin. Avant une prise de position du groupe italien affirmant que l'entreprise n'est pas à vendre.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!