Publié

WEF 2016L'Argentine va faire son retour au forum de Davos

Mauricio Macri, le nouveau président argentin, a annoncé que son pays reviendra dans les Grisons après 13 ans d'absence.

Le président argentin de centre droit a été élu le 22 novembre dernier.

Le président argentin de centre droit a été élu le 22 novembre dernier.

Enrique Marcarian, Reuters

L'Argentine fera son retour en 2016 au Forum économique mondial (WEF) de Davos (GR) après une décennie d'absence, a annoncé jeudi le nouveau président Mauricio Macri. Buenos Aires avait boycotté le rendez-vous grison sous la présidence de Nestor et Cristina Kirchner.

«Nous allons nous rendre au forum de Davos, afin de discuter avec des présidents et des personnalités sur l'investissement. Nous allons profiter de cette invitation à laquelle l'Argentine n'a pas répondu pendant une décennie», a déclaré Mauricio Macri sur Canal 26. L'édition 2016 du WEF aura lieu du 20 au 23 janvier.

Sous les gouvernements péronistes de centre-gauche de Nestor et Cristina Kirchner, entre 2003 et 2015, le pays a cessé d'assister à ce forum, estimant qu'il s'agissait d'un noyau destiné à défendre les intérêts des grands groupes économiques.

Entrée en fonction du nouveau gouvernement

Mauricio Macri, chef de file de la droite libérale, prendra ses fonctions le 10 décembre, avec un cabinet composé essentiellement par des dirigeants du monde des affaires. Il a annoncé que son premier voyage en tant que président le conduirait au Brésil.

Le nouveau président, élu pour un mandat de quatre ans, aura pour mission de redresser l'économie, au bord de la récession. Il devra gouverner une Argentine coupée en deux, avec un congrès contrôlé par le kirchnérisme, au moins lors des deux premières années de son mandat, jusqu'aux prochaines élections législatives de 2017.

Les économistes de la coalition Cambiemos de Mauricio Macri préconisent un assouplissement ou une suppression du contrôle de l'accès aux devises étrangères, de la limitation des importations ou des barrières douanières. Ils prévoient également de réduire drastiquement les taxes sur les exportations agricoles.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!