Publié

FootballL'armada suisse n'a pas suffi à «Gladbach»

Vendredi en Bundesliga, le Borussia n'a pas pesé très lourd (1-3) face à Leipzig. Malgré la présence de quatre Confédérés dans ses rangs.

par
BCR/AFP
Yann Sommer est allé chercher à trois reprises le ballon au fond de ses filets.

Yann Sommer est allé chercher à trois reprises le ballon au fond de ses filets.

AFP

Le RB Leipzig a pris provisoirement la tête de la Bundesliga après sa troisième victoire de la saison, vendredi sur la pelouse du Borussia Mönchgladbach (3-1), et met ainsi la pression sur son dauphin, le Borussia Dortmund de Lucien Favre.

Bien plus timoré dans le jeu que lors des deux premières journées face à l'Union Berlin (4-0) et Francfort (2-1), Leipzig s'en est remis à l'efficacité de l'international allemand Timo Werner, auteur d'un triplé (38e, 47e, 94e), quelques jours après avoir prolongé son contrat avec le club jusqu'en 2023.

La colonne vertébrale

Dans ce match entre deux bonnes équipes du pays, qui revendiquent clairement un destin européen, les joueurs suisses du Borussia ont été particulièrement actifs. A commencer par Breel Embolo. Titularisé, l'attaquant de 22 ans a d'abord été averti après quelques secondes de jeu pour avoir confondu méchanceté et agressivité. Plus tard, bien plus tard, il a inscrit le 1-2 dans le temps additionnel. Titularisé lui aussi, le milieu de terrain Denis Zakaria a également vu jaune à la 42e pour avoir déséquilibré un adversaire.

Outre Embolo et Zakaria, Yann Sommer a gardé le filet de «Gladbach», alors que Nico Elvedi a occupé l'axe central en défense. Un gardien, un défenseur, un milieu de terrain et un attaquant: ne cherchez pas plus loin la colonne vertébrale de l'équipe entraînée par Marco Rose!

Du côté des «Taureaux Rouges», qui affronteront l'Olympique lyonnais en phase de groupes de la Ligue des champions, Yvan Mvogo a dû se contenter d'un rôle de remplaçant. Le gardien fribourgeois a été barré par le Hongrois Peter Gulasci.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!