Publié

InnovationL'arme fatale pour se garer, la voiture rétractable

Vous avez des difficultés pour vous parquer? Ceci est pour vous: la voiture rétractable, présentée au salon des technologies de l'information et la communication, à Hanovre.

Une voiture pouvant se rétracter de 50 centimètres pour faciliter le stationnement a été présentée mardi au salon des technologies de l'information et de la communication de Hanovre (Cebit).

Long de 2,1 mètres, le petit véhicule à deux places, de couleur bleu cobalt, a suscité la curiosité lors du deuxième jour de la plus grande manifestation technologique mondiale.

Si vous craignez d'abimer vos pare-chocs en faisant votre créneau, vous pouvez réduire sa longueur de 50 centimètres. La voiture est également équipée de roues qui tournent à 360°, ce qui permet de se garer latéralement.

Dotée de capteurs pour éviter les collisions, la voiture peut effectuer elle-même la manoeuvre et même venir vous chercher à la porte de votre bureau grâce un ordinateur qui conduit sans chauffeur et qui obéit à votre smartphone, a détaillé Timo Birnschein, du Centre allemand d'intelligence artificielle.

Production envisageable dans les 5 ou 6 ans

«La technologie pour faire tout cela existe» et une production est envisageable «dans les 5 ou 6 ans», a assuré Timo Birnschein, qui est à la tête d'une équipe d'une dizaine de personnes travaillant depuis 15 ans sur le projet.

Il s'agit toutefois d'un véhicule électrique destiné à un usage citadin, avec une vitesse maximale de 55 km/h et une autonomie de 100 km avec les batteries chargées à plein. Les roues qui tournent produisent également de l'énergie que la voiture peut utiliser.

Mais l'innovation la plus surprenante est la possibilité d'emboîter une vingtaine de ces voitures bout à bout, créant une sorte de petit train conduit par le chauffeur en tête. Dans cette configuration, les voitures mettent leur énergie en commun.

Pour le moment il ne s'agit que d'un prototype, il est donc difficile d'estimer le prix de cette technologie.

Et oubliez tout espoir d'avoir des espaces de rangement, sacrifiés au gain de place. «On y travaille», a pourtant assuré Timo Birnschein.

Le Cebit se tient jsuqu'au 10 mars à Hanovre, où 4200 exposants venus de 70 pays présentent les toutes dernières nouveautés technologiques.

(AFP)

Ton opinion