Migrants en Macédoine: L'armée bulgare envoie des blindés à la frontière
Publié

Migrants en MacédoineL'armée bulgare envoie des blindés à la frontière

La Bulgarie a envoyé des blindés aux quatre postes-frontières avec la Macédoine pour soutenir la police frontalière en cas d'afflux de migrants.

1 / 126
Le camp d'Idomeni a été évacué. Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées vers des centres d'accueils, notamment à Thessalonique. (26 mai 2016)

Le camp d'Idomeni a été évacué. Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées vers des centres d'accueils, notamment à Thessalonique. (26 mai 2016)

Marko Djurica, Reuters
A Idomeni, des heurts ont éclaté entre migrants et policiers macédoniens. Ces derniers ont utilisé des gaz lacrymogènes. (Dimanche 10 avril)

A Idomeni, des heurts ont éclaté entre migrants et policiers macédoniens. Ces derniers ont utilisé des gaz lacrymogènes. (Dimanche 10 avril)

Stoyan Nenov, Reuters
Peu après 5 heures, un petit ferry, Lesvos, et un catamaran plus imposant, Nezli Jale, ont embarqué un total de 131 personnes (Lundi 4 avril 2016).

Peu après 5 heures, un petit ferry, Lesvos, et un catamaran plus imposant, Nezli Jale, ont embarqué un total de 131 personnes (Lundi 4 avril 2016).

Keystone

Vingt-cinq militaires et des véhicules blindés ont été envoyés aux postes-frontières bulgaro-macédoniens, mais «leur nombre peut augmenter si la situation s'aggrave», a indiqué ce mardi 25 août le ministère de la défense.

«A cette étape, nous n'allons que renforcer de façon préventive la garde de la frontière assurée par la police frontalière», a déclaré Nikolay Karaivanov, un responsable des opérations au ministère de la Défense, à la radio publique BNR.

«La Bulgarie garde bien ses frontières»

Le pays est actuellement épargné par le flux de migrants arrivant depuis la Grèce vers la Macédoine.

«Nous estimons le risque (d'un tel afflux) relativement limité car la Bulgarie respecte les procédures d'enregistrement», ce qui n'est pas le cas en Grèce, en Macédoine et en Serbie, a déclaré mardi la ministre de l'Intérieur Roumiana Batchvarova à la télévision Nova.

La Bulgarie a accueilli depuis le début de l'année 15'000 migrants clandestins, notamment syriens, arrivés de la Turquie. Les migrants arrêtés en Bulgarie sont placés pendant plusieurs mois dans des camps à réfugiés avant d'obtenir un statut leur permettant, dans le meilleur des cas, de voyager dans l'Union européenne, sans s'y installer.

Un millier de policiers

«La Bulgarie garde bien ses frontières», alors que les migrants passent plus facilement par les îles grecques pour se diriger vers l'Europe occidentale via la Macédoine et la Serbie, a souligné le ministre des Affaires étrangères Daniel Mitov devant la télévision bTV.

La Bulgarie a érigé sur sa frontière avec la Turquie une clôture de 30 km qu'elle envisage de prolonger, et maintient un millier de policiers pour empêcher les entrées clandestines.

(AFP)

Votre opinion