Cisjordanie: L'armée israélienne abat un Palestinien
Actualisé

CisjordanieL'armée israélienne abat un Palestinien

L'homme aurait attaqué un groupe de soldats à l'arme blanche au nord de Naplouse.

1 / 150
Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH).  (Vendredi 1er février 2019)

Des Palestiniens réclament la Présence internationale temporaire à Hébron (TIPH). (Vendredi 1er février 2019)

AFP
Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Le président israélien Reuven Rivlin a rejeté dimanche la demande de grâce d'un soldat franco-israélien reconnu coupable et condamné pour avoir achevé un assaillant palestinien blessé et au sol. (Dimanche 19 novembre 2017)

Keystone
Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Israël va accélérer la construction d'un mur souterrain autour de Gaza visant à empêcher les infiltrations palestiniennes par des tunnels. (Jeudi 10 août 2017)

Keystone

Des soldats israéliens ont abattu un agresseur palestinien présumé, en Cisjordanie occupée, après que celui-ci les a attaqués avec un couteau alors qu'ils étaient en opération pour effectuer des arrestations, a annoncé l'armée israélienne mardi.

Aucun des soldats n'a été blessé lors de cet incident dans le camp de réfugiés palestiniens de Al-Fara, au nord de la ville de Naplouse, selon le communiqué de l'armée.

«Un agresseur armé d'un couteau a tenté de poignarder des soldats en opération pour arrêter des suspects», a précisé un communiqué en anglais de Tsahal: «Les soldats ont demandé à l'homme de s'arrêter, mais alors qu'il continuait à avancer, ils lui ont tiré dessus, le tuant».

Attentat au camion

D'autres personnes dans le camp auraient lancé des engins explosifs sur les policiers et leur auraient tiré dessus, ajoute le communiqué.

Depuis le 1er octobre 2015, les violences dans les Territoires palestiniens et en Israël ont coûté la vie à 248 Palestiniens, 40 israéliens, deux Américains, un Jordanien, un Erythréen et un Soudanais, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des victimes palestiniennes étaient des agresseurs, selon les autorités israéliennes.

Cet incident intervient moins de 48 heures après la mort de quatre soldats israéliens fauchés par le camion lancé par un Palestinien contre un groupe de militaires en excursion sur l'un des points de vue les plus saisissants sur Jérusalem.

Dix-sept autres soldats avaient été blessés. L'agresseur, Fadi al-Qunbar, avait été abattu sur place.

(AFP)

Votre opinion