Publié

SyrieL'armée progresse vers la frontière turque

Les forces de Bachar el-Assad, aidées par les Russes, sont en passe de prendre le contrôle du nord de la province d'Alep.

1 / 111
Le chef de l'Etat syrien, Bachar al-Assad, s'exprime pour la première fois sur l'accord de cessez-le-feu, qu'il estime «difficile». (16 février 2016)

Le chef de l'Etat syrien, Bachar al-Assad, s'exprime pour la première fois sur l'accord de cessez-le-feu, qu'il estime «difficile». (16 février 2016)

Keystone
Des tirs de missiles ont «tué près de cinquante civils dont des enfants et fait de nombreux blessés» dans «au moins» cinq établissements médicaux et deux écoles à Alep et Idlib (nord de la Syrie), a annoncé lundi l'ONU. (Lundi 15 février 2016)

Des tirs de missiles ont «tué près de cinquante civils dont des enfants et fait de nombreux blessés» dans «au moins» cinq établissements médicaux et deux écoles à Alep et Idlib (nord de la Syrie), a annoncé lundi l'ONU. (Lundi 15 février 2016)

AFP
AFP

Appuyée par l'aviation russe, l'armée syrienne a avancé dimanche en direction d'une ville rebelle à une vingtaine de kilomètres de la frontière turque, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Elle agit dans le cadre de son offensive éclair dans la province d'Alep.

«Les troupes du régime se trouvent désormais à 7 km de la cité de Tall Rifaat. Il s'agit de l'un des trois derniers bastions des rebelles dans la partie nord de la province d'Alep» avec Azaz et Marea, affirme Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH. La localité est aux mains des insurgés depuis 2012.

«Le régime progresse vers le nord de la province pour prendre Tall Rifaat puis Azaz avec comme objectif ultime de parvenir à la frontière turque pour empêcher tout passage de rebelles et d'armes à partir de la Turquie», selon M. Abdel Rahmane.

Le quotidien proche du régime «Al-Watan» rapporte également dimanche que «l'armée a progressé vers Tall Rifaat (...) Si cette ville tombe, l'armée pourra avancer en vue de prendre le contrôle de l'ensemble du nord de la province d'Alep».

Territoire morcelé

Ces nouveaux progrès interviennent, après une série d'avancées de l'armée de Bachar el-Assad depuis lundi. Les militaires bénéficient de l'appui des frappes aériennes russes, du Hezbollah libanais et de miliciens dans la province septentrionale d'Alep.

Cette région est extrêmement morcelée. Les insurgés sont présents dans l'ouest et une partie du nord, le régime au nord, est et sud de la ville d'Alep, l'organisation Etat islamique (EI) dans l'est et une partie du nord de la province et les Kurdes au nord-ouest et au nord-est.

Tournant décisif

Lors de son offensive, le régime est parvenu à couper la principale route d'approvisionnement entre les rebelles dans l'est de la ville d'Alep et la Turquie. Cette bataille pourrait représenter un tournant dans la guerre syrienne car une perte totale de la deuxième ville du pays affaiblirait fortement les rebelles, en difficulté sur d'autres fronts.

Par ailleurs, dans la province de Damas, l'armée encercle depuis samedi soir la ville de Daraya. Il s'agit du dernier bastion rebelle au sud de la capitale et aux mains des insurgés depuis 2012.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!