12.11.2015 à 15:32

SyrieL'armée s'empare d'un fief djihadiste

Les forces syriennes ont su bénéficier de l'appui des alliés du Hezbollah et des combattants iraniens.

1 / 111
Le chef de l'Etat syrien, Bachar al-Assad, s'exprime pour la première fois sur l'accord de cessez-le-feu, qu'il estime «difficile». (16 février 2016)

Le chef de l'Etat syrien, Bachar al-Assad, s'exprime pour la première fois sur l'accord de cessez-le-feu, qu'il estime «difficile». (16 février 2016)

Keystone
Des tirs de missiles ont «tué près de cinquante civils dont des enfants et fait de nombreux blessés» dans «au moins» cinq établissements médicaux et deux écoles à Alep et Idlib (nord de la Syrie), a annoncé lundi l'ONU. (Lundi 15 février 2016)

Des tirs de missiles ont «tué près de cinquante civils dont des enfants et fait de nombreux blessés» dans «au moins» cinq établissements médicaux et deux écoles à Alep et Idlib (nord de la Syrie), a annoncé lundi l'ONU. (Lundi 15 février 2016)

AFP
AFP

Les forces du régime syrien se sont emparées jeudi d'al-Hader, un fief des rebelles situé au sud d'Alep, à 10 km de la route internationale, a indiqué une source militaire. Il s'agit de la seconde victoire significative des forces du régime en 48 heures dans le sud d'Alep.

Mardi, les forces du régime avaient brisé un siège de deux ans de l'aéroport de Kweires.

«L'armée syrienne, avec l'appui de ses alliés du Hezbollah et des combattants iraniens, s'est emparée de la localité de Hader», a affirmé la source militaire.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a confirmé que l'armée et ses alliés avaient avancé dans al-Hader et pris «de larges parties de la ville».

Les combats continuent

«Les combats se poursuivent contre les rebelles islamistes et les djihadistes du Front al-Nosra. Il y a des victimes dans les rangs des belligérants», a affirmé son directeur Rami Abdel Rahmane.

Située à 25 km d'Alep, «la ville est le plus grand quartier général des forces rebelles, notamment le Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda et les rebelles islamistes, au sud d'Alep. Sa capture permet aux forces du régime de se rapprocher de la route internationale», qui se trouve désormais à seulement 10 km, selon l'OSDH.

La portion de la route internationale ente Homs et Alep est contrôlée depuis fin novembre 2012 par les rebelles.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!