Publié

AllemagneL'art d'être à poil dans le tram

L'artiste suisse Milo Moiré s'est baladée nue d'un tram à l'autre à Düsseldorf. But: bouleverser le quotidien des pendulaires.

par
Anne-Florence Pasquier

Prendre le tram complètement nu aux heures de pointe. Ça s'appelle une performance artistique. C'est ainsi que l'artiste Milo Moiré, âgée de 32 ans, a voyagé tôt jeudi matin à Düsseldorf. Avec un sac noir à l'épaule et des lunettes pour seuls accessoires, elle a emprunté le tram, puis le métro, sous le regard presque indifférent des pendulaires.

«Je ne voulais pas les choquer, mais perturber leur script», explique la Suissesse. Diplômée d'une licence en psychologie à l'Université de Berne, la jeune artiste avait pour but d'expérimenter la théorie psychologique du script. «Les gens suivent des automatismes, inconsciemment ils reproduisent des comportements prévisibles, précise-t-elle. Jour après jour, ils font le même trajet pour se rendre au travail. Monter, prendre son ticket, prendre place dans le tram.» Et d'ajouter: «S'habiller tous les matins est aussi un script, une action prévisible. J'ai donc remplacé mes vêtements par des mots écrits sur mon corps.» Respectant jusqu'au bout cette théorie, la Suissesse a inscrit «pantalon» sur ses jambes ou encore «soutien-gorge» sur son buste.

Personne ne bouge

Son compagnon, le photographe allemand Peter Palm, l'a filmée durant sa performance. Sur cette vidéo, on voit quelques passants qui font d'abord attention à elle à l'arrêt du tram. Mais une fois à l'intérieur, personne ne la regarde. Exceptés quelques rires moqueurs à sa sortie du tram, Milo Moiré n'aura pas réussi à chambouler les automatismes d'un seul pendulaire. Expérience artistique ratée? «Certains sont si bien dans leur script et leurs habitudes qu'ils ne se sont même pas aperçus que j'étais là. Certains m'ont remarquée, donc j'ai pu les perturber.» La performance aura au moins prouvé que beaucoup étaient vraiment mal réveillés.

Ton opinion