Suisse: L'Asie et l'UE dopent l'exportation

Publié

SuisseL'Asie et l'UE dopent l'exportation

Le commerce extérieur suisse s'est montré dynamique en mai. Corrigées des jours ouvrables, les exportations ont progressé sur un an de 7,5% à 18,7 milliards de francs.

La balance commerciale boucle sur un excédent de 3,4 milliards de francs.

La balance commerciale boucle sur un excédent de 3,4 milliards de francs.

Keystone

Le commerce extérieur suisse s'est montré dynamique en mai. Corrigées des jours ouvrables, les exportations ont progressé sur un an de 7,5% à 18,7 milliards de francs.

Les importations ont crû de 8,7% à 15,3 milliards. La pharma et la chimie ont dopé la croissance. La balance commerciale boucle avec un imposant excédent de 3,4 milliards de francs.

En comparaison avec le mois précédent, les exportations se sont accrues de 4,6%. En légère baisse depuis le début de l'année, la tendance est repartie vers le haut, a indiqué jeudi l'Administration fédérale des douanes (AFD) dans un communiqué.

La chine passe la barrière de 1 milliard

Sur un mois et désaisonnalisées, les importations quand à elles ont crû de 2,8%. «La tendance haussière depuis décembre 2016 s'est ainsi renforcée», précise l'AFD.

Au niveau des sorties, plus de la moitié de l'essor total de 1,3 milliard de francs a reposé sur les produits chimiques et pharmaceutiques. Ces derniers ont grimpé de 8,9%. L'horlogerie n'est pas en reste avec une progression de 9%. En termes réels, elle enregistre toutefois un recul de 1,1%.

Le secteur textiles, habillement et chaussures s'est montré le plus dynamique en mai, dopé par l'expansion des retours de marchandises, précise l'AFD. Il a augmenté de 25,4%.

Les véhicules, notamment ceux ferroviaires, ont enregistré une progression de 13,9%. Les métaux ont également connu une croissance à deux chiffres ( 12,3%). Après correction des jours ouvrables, tous les secteurs ont affiché une hausse des ventes, qui s'est toutefois échelonnée entre 1% et 25,4%, note l'AFD.

La Chine passe la barre de 1,1 milliard

La croissance des exportations a principalement été insufflée par l'Asie ( 16%) et par l'Union européenne ( 9%). Côté asiatique, Singapour, la Chine et le Japon sont sortis du lot: la demande de ce trio a gonflé de 30 à 50%. Les livraisons vers la Chine ont même passé la barre de 1,1 milliard de francs.

Sur le Vieux Continent, l'Autriche a gagné un quart pendant que l'Allemagne et l'Italie progressaient de respectivement 16 et 22%. Le chiffre d'affaires a en revanche fléchi de 5% avec l'Amérique du Nord et de 4% avec l'Amérique latine.

Au niveau des importations, elles ont grimpé en mai de 8,7%, corrigées des jours ouvrables, soit une augmentation de 1,2 milliard. Trois quarts des groupes ont progressé.

Avec une hausse de 26,1%, les achats de produits chimiques et pharmaceutiques ont cartonné. Ce secteur a du coup généré plus de 70% de l'accroissement à l'entrée. Cette performance porte la griffe des médicaments ( 630 millions de francs) et des principes actifs ( 406 millions).

Les produits énergétiques ( 17,5%) ont également connu une croissance importante, due à un effet de prix uniquement. La progression réelle ne se monte qu'à 0,1%.

USA: les importations virent au rouge

Le secteur textiles, habillement et chaussures ( 14,4%) ainsi que les métaux ( 10,8%) ont aussi arboré une croissance à deux chiffres.

A l'exception de l'Amérique du Nord (-20%), les importations provenant de tous les continents ont gagné du terrain. Celles d'Europe ( 14%) se sont révélées plus dynamiques que la moyenne. Le bond de l'Irlande ( 70%) et de l'Autriche ( 45%) a découlé de la vitalité des produits pharma.

(ats)

Ton opinion