Publié

FootballL'Association du Servette contacte le tribunal

L’Association du SFC a écrit à la juge pour lui présenter son projet. Des problèmes d’organisation surgissent.

par
Nicolas Jacquier
Philippe Mortgé (à gauche) avec son compère Claude Charmillod.

Philippe Mortgé (à gauche) avec son compère Claude Charmillod.

Christian Bonzon

Hier soir, l’avocat de l’Association du Servette récemment créé pour sauver le club «grenat» a pu prendre langue avec Me Olivier Péclard afin de lui exposer le projet de reprise imaginé par ses clients. «On était assez positif; on avait même bon espoir qu’une ébauche d’accord puisse être signée, explique Philippe Mortgé, vice-président du collectif. L’avocat de M. Pishyar s’était même engagé à nous rappeler dès ce mercredi à 8h pour nous donner des nouvelles. Le projet prévoyait de se rendre au tribunal ensemble.» Dix heures plus tard, le téléphone de M. Mortgé n’a pas encore sonné, et les avocats de Majid Pishyar demeurent silencieux.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!