Actualisé

DéficitL'assureur Supra au bord de la faillite

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) annonce l'ouverture d'une procédure de faillite à l'encontre de l'assureur complémentaire Supra Assurances pour cause de surendettement.

Un contrôle effectué auprès de Supra Assurances, à Lausanne, a mis en évidence un déficit dans les provisions de plus de 500 millions de francs.

Un contrôle effectué auprès de Supra Assurances, à Lausanne, a mis en évidence un déficit dans les provisions de plus de 500 millions de francs.

Keystone

Des mesures provisionnelles touchent l'ensemble du groupe Divesa, propriétaire de Supra et Assura.

Un contrôle prudentiel effectué auprès de Supra Assurances, basé à Lausanne, a mis en évidence un déficit dans les provisions de plus de 500 millions de francs, indique mercredi la FINMA dans un communiqué. Des investigations approfondies ont en outre relevé de graves manquements au droit de la surveillance au sein de Divesa.

Les conclusions de l'enquête exigeaient une intervention immédiate, selon la FINMA. Dès lors, afin de protéger les plus de 70'000 personnes assurées au titre de l'assurance complémentaire, l'autorité de surveillance ordonne que la totalité du portefeuille de Supra soit intégré à celui d'Assura.

La FINMA soumet par ailleurs à sa surveillance le groupe Divesa, Assura ainsi que la société de services Figeas. Elle relève simultanément de leurs fonctions les conseils d'administration des trois sociétés ainsi que le patron de Divesa.

Un mandataire avec position d'organe a été nommé, en vue d'assurer l'activité commerciale opérationnelle. Ni l'activité opérationnelle ni la stabilité financière d'Assura ne seront mises en cause par le transfert des preneurs d'assurance effectué, précise la FINMA.

(ats)

Ton opinion