Saint-Gall: L'attaque à Salez a fait deux morts sur sol suisse
Actualisé

Saint-GallL'attaque à Salez a fait deux morts sur sol suisse

L'assaillant du train hier à Salez (SG) a succombé à ses blessures, de même qu'une de ses victimes qui avait 34 ans.

1 / 22
L'une des victimes de l'attaque du train près de Salez (SG), le 13 août dernier, est décédée dans la nuit de mardi de à mercredi à l'hôpital. Grièvement brûlée, l'adolescente de 17 ans était dans le coma depuis le jour du drame. (Mercredi 31 août 2016)

L'une des victimes de l'attaque du train près de Salez (SG), le 13 août dernier, est décédée dans la nuit de mardi de à mercredi à l'hôpital. Grièvement brûlée, l'adolescente de 17 ans était dans le coma depuis le jour du drame. (Mercredi 31 août 2016)

Keystone
Simon S., 27 ans, a mis le feu dans un train régional à Salez (SZ) et poignardé plusieurs personnes, dont des femmes. L'une d'entre elle est décédée, une autre se trouve toujours dans un état critique et deux autres sont à l'hôpital mais leur vie n'est plus en danger. (Mardi 16 août 2016)

Simon S., 27 ans, a mis le feu dans un train régional à Salez (SZ) et poignardé plusieurs personnes, dont des femmes. L'une d'entre elle est décédée, une autre se trouve toujours dans un état critique et deux autres sont à l'hôpital mais leur vie n'est plus en danger. (Mardi 16 août 2016)

Reuters
La femme de 34 ans décédée des suites de ses blessures infligées par l'assaillant de Salez (SG) était mère de deux enfants de 7 et 10 ans, apprend-on lundi 15 août 2016 peu avant minuit. Elle ne connaissait a priori pas l'assaillant, un Suisse de 27 ans, qui a également succombé à ses blessures (mardi 16 août 2016)

La femme de 34 ans décédée des suites de ses blessures infligées par l'assaillant de Salez (SG) était mère de deux enfants de 7 et 10 ans, apprend-on lundi 15 août 2016 peu avant minuit. Elle ne connaissait a priori pas l'assaillant, un Suisse de 27 ans, qui a également succombé à ses blessures (mardi 16 août 2016)

Keystone

Le Suisse de 27 ans, auteur de l'agression dans un train près de Salez samedi après-midi, a succombé à ses blessures, a indiqué dimanche la police cantonale. Plus tôt dans la journée, une première victime, la femme de 34 ans, était déjà décédée.

L'attaque avait fait sept victimes au total dont l'agresseur. Selon les médecins, ses blessures, celles d'une femme de 17 ans et celles d'une fillette de 6 ans sont graves. Les autres victimes sont une femme 43 ans, un jeune homme de 17 ans et un homme de 50 ans. Les blessés souffrent de coupures infligées au couteau et de brûlures.

L'agression a eu lieu samedi vers 14h20 à proximité de la gare de Salez-Sennwald. Elle a été filmée par une caméra de surveillance: on y voit l'homme armé d'un couteau verser un liquide inflammable, qu'il a allumé. Les flammes ainsi que des coups de couteau ont blessé les passagers ainsi que l'agresseur.

Enfant grièvement blessé

Plusieurs victimes, grièvement blessées, avaient dû être héliportées dans des cliniques spécialisées. Ce dimanche, cinq étaient encore hospitalisées, dont la femme de 34 ans qui a finalement succombé à ses blessures.

Contexte actuel

Cette attaque survient dans un contexte de forte tension en Europe, suscitée par une vague d'attentats et d'agressions au cours des derniers mois, dont beaucoup ont été revendiqués par le groupe djihadiste Etat islamique.

Votre opinion