26.01.2013 à 13:04

Assemblée UDCL'attaque en règle de Toni Brunner contre le PDC

Le PDC porte une part de responsabilité dans la destruction des valeurs suisses, a déclaré Toni Brunner samedi devant l'assemblée des délégués de l'UDC à Balstahl (SO).

Toni Brunner a mené une attaque en règle contre le PDC.

Toni Brunner a mené une attaque en règle contre le PDC.

Keystone

Il «détruit les familles», a proclamé le conseiller national st-gallois Toni Brunner en référence au parti qui se veut le défenseur de la famille.

Dans son discours d'ouverture de l'assemblée, Toni Brunner a mené une attaque en règle contre le PDC. Ce parti représente un problème croissant, a déclaré le président de l'UDC sous les applaudissements des centaines de délégués.

«Non suisse»

L'arrêté fédéral sur la famille soumis au peuple le 3 mars est «profondément non suisse», selon le président de l'UDC. En soutenant cet article, le PDC contribue «à la destruction des valeurs helvétiques» et des familles.

Dans le domaine scolaire, les dernières réformes proposées par des responsables politiques démocrates-chrétiens ont échoué devant le peuple. Le PDC a aussi souvent soutenu les socialistes, faisant ainsi glisser le Parlement à gauche.

Le PDC prétend être le parti des régions périphériques, mais il soutient la révision de la loi sur l'aménagement du territoire que Toni Brunner juge centralisatrice. L'UDC recommande de voter non à la LAT le 3 mars, selon lui.

Recettes empoisonnées

La «cuisine de centre-gauche» produit presque chaque mois de «nouvelles recettes empoisonnées». «Heureusement, la Suisse d'en bas -celle du peuple- est encore en ordre», a déclaré Toni Brunner.

C'est sur le peuple qu'il faut bâtir. Il faut renforcer ses droits et non les affaiblir. Faisons confiance au peuple pour corriger les erreurs politiques, a conclu Toni Brunner.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!