Actualisé 18.02.2019 à 06:28

L'auteur des insultes contre Finkielkraut identifié

France

Le philosophe, croisé par hasard par les Gilets jaunes samedi à Paris, avait été violemment agressé par une volée d'insultes racistes.

Alain Finkielkraut a été insulté violemment par des Gilets jaunes, samedi à Paris.

Alain Finkielkraut a été insulté violemment par des Gilets jaunes, samedi à Paris.

Capture écran BFMTV

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a annoncé l’identification par ses services d’un suspect, «reconnu comme le principal auteur des injures» contre Alain Finkielkraut, samedi, lors de nouvelles manifestations des Gilets jaunes.

Le philosophe avait été rencontré par hasard par les manifestant dans le 14e arrondissement de Paris. Il avait alors été violemment insulté à coups de «barre toi, sale sioniste de merde», «nous sommes le peuple», «Retourne à Tel Aviv», «Tu iras en enfer, tu vas mourir».

L'auteur de ces provocations a été identifié par un policier. L'homme serait connu des services de renseignement pour avoir évolué en 2014 dans la mouvance radicale islamiste. Il n’a jamais fait l’objet d’un suivi au titre du Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour «injure publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion par parole, écrit, image ou moyen de communication».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!