Rupperswil: L'auteur présumé du quadruple meurtre arrêté
Actualisé

RupperswilL'auteur présumé du quadruple meurtre arrêté

L'homme, un Suisse de 33 ans, a avoué les faits jeudi, annonce le Ministère public. Son motif principal était financier.

1 / 33
La procureure Barbara Loppacher avait renoncé à faire appel dans un premier temps. Mais après le recours du condamné, elle s'y est décidé dans le délai légal. (Lundi 22 octobre 2018)

La procureure Barbara Loppacher avait renoncé à faire appel dans un premier temps. Mais après le recours du condamné, elle s'y est décidé dans le délai légal. (Lundi 22 octobre 2018)

Keystone
Thomas N. fait recours contre son internement. (Jeudi 13 septembre 2018)

Thomas N. fait recours contre son internement. (Jeudi 13 septembre 2018)

Keystone
Georg Metger (à droite), compagnon de la mère assassinée, publie un livre sur le drame. (Vendredi 13 avril 2018)

Georg Metger (à droite), compagnon de la mère assassinée, publie un livre sur le drame. (Vendredi 13 avril 2018)

Keystone

Les forces de l'ordre argoviennes ont arrêté l'auteur présumé du quadruple assassinat de Rupperswil (AG). Il s'agit d'un Suisse de 33 ans domicilié dans la commune. Il a avoué les faits. Ses empreintes et son ADN correspondent à ceux trouvés sur le lieu du crime.

Après 146 jours, la période d'incertitude est terminée, a indiqué le procureur général argovien Philipp Umbricht vendredi devant les médias réunis à Schafisheim (AG). Une importante opération de police comprenant des perquisitions a permis d'arrêter le suspect dans la région d'Aarau jeudi, qui se révèle comme un potentiel tueur en série.

Le 21 décembre, l'étudiant avait égorgé une femme de 48 ans, ses deux fils de 13 et 19 ans et la petite amie de l'aîné, 21 ans, au domicile familial. Il a ensuite mis le feu à la maison dans le but de détruire ses traces.

Pas de lien avec les victimes

Le tueur, qui aurait agi seul, ne connaissait pas ses victimes, a indiqué Barbara Loppacher, la procureure en charge du dossier. Par ailleurs, son casier judiciaire est vierge. Il a agi pour des motifs financiers et sexuels.

L'homme avait minutieusement planifié son acte et l'a exécuté selon son projet. Au matin du 21 décembre, l'assassin présumé a attendu devant la maison de ses victimes que le partenaire de la mère s'en aille, a décrit le chef de la police criminelle argovienne Markus Gisin.

Garçon abusé sexuellement

Il a ensuite pénétré dans la demeure où il a ligoté les trois jeunes. Il a ensuite forcé la mère à aller chercher de l'argent en ville. A son retour, elle a également été ligotée.

L'homme a abusé sexuellement du garçon de 13 ans. Il a ensuite tué ses victimes en les égorgeant avec un couteau, puis a mis le feu à la demeure.

Pendant plusieurs mois, l'enquête a semblé piétiner. En février, la police avait proposé une récompense de 100'000 francs pour des informations permettant de faire avancer l'enquête. Les policiers ont même fait appel à une émission de télévision allemande spécialisée dans les affaires non élucidées.

Comme l'auteur des faits n'avait pas de lien avec ses victimes et n'était pas connu des services de police, il a fallu du temps pour le trouver, a expliqué Mme Loppacher. Les autorités n'ont pas voulu préciser comment exactement elles avaient découvert sa trace.

Potentiel tueur en série

M. Gisin s'est contenté de dire que la police l'observait depuis un moment. Les agents ont décidé d'intervenir jeudi pour l'empêcher de commettre d'autres crimes.

En effet, les enquêteurs pensent que l'assassin présumé était sur le point de perpétrer un autre crime selon le même schéma. Ils ont retrouvé chez lui un sac à dos contenant une arme et du matériel de ligotage.

Des moyens sans précédent

Le quadruple assassinat est un des crimes les plus graves et sordides commis en Argovie ces dernières décennies. Jamais autant de moyens n'avaient été mis à disposition d'une enquête dans le canton.

Une commission spéciale de 40 personnes a été mise en place. Elle était épaulée par des spécialistes de Suisse et de l'étranger.

Devant les médias, le procureur général argovien les a remerciés pour leur intense engagement. Il a également remercié la population pour les nombreuses informations livrées aux forces de l'ordre.

(ats)

Votre opinion