Publié

StratégiqueL'avenir énergétique est aux mains du Parlement

Le Parlement va pouvoir se pencher sur l'avenir post-nucléaire de la Suisse. Le Conseil fédéral lui soumet les premières mesures qu'il envisage.

Le Conseil fédéral a transmis mercredi au Parlement les premières mesures de sa Stratégie énergétique 2050, qui mise sur le courant vert et l'efficacité énergétique promet de belles empoignades.

Tout le monde devra faire des efforts. La consommation moyenne finale d'énergie par personne et par an doit diminuer de 16% d'ici 2020 et de 43 % d«ici 203, par rapport à l'an 2000.

Le mix électrique misera davantage sur l'énergie hydraulique et les énergies renouvelables devront être considérablement renforcées. Le programme mise aussi sur l'efficacité énergétique.

La consommation d'énergie, les moyens du programme bâtiments seront quasiment triplés à 575 millions par an. La taxe sur le CO2 passera à 84 francs par tonne de CO2.

Les véhicules devront quant à eux être moins gourmands en énergie. Le projet prévoit d'abaisser la norme d'émission des nouvelles voitures à 95 grammes de CO2 par kilomètre d'ici à 2020.En échange des efforts demandés, le soutien aux énergies renouvelables sera renforcé.

Le projet sert de contre-projet à l'initiative des Verts «sortir du nucléaire» qui réclame le débranchement des centrales nucléaires au bout de 45 ans d'exploitation.

(ats)

Ton opinion