Publié

Formule 1L'écurie Sauber au bord du gouffre financier

En plus de ses concurrents sur la piste, l'écurie Sauber doit également affronter des soucis financiers. Son pilote Nico Hülkenberg n'a toujours pas reçu son salaire de mai et des fournisseurs n'ont pas été réglés.

Pascal Schmuck
par
Pascal Schmuck
1 / 5
Monisha Kaltenborn avec Peter Sauber, le fondateur de l'écurie. Tous deux assistent à la présentation du modèle Sauber C32-Ferrari, en début d'année au siège de l'entreprise à Hinwil.

Monisha Kaltenborn avec Peter Sauber, le fondateur de l'écurie. Tous deux assistent à la présentation du modèle Sauber C32-Ferrari, en début d'année au siège de l'entreprise à Hinwil.

Keystone
Les deux pilotes de l'écurie, l'allemand Nico Huelkenberg (gauche) et le mexicain Esteban Gutierrez encadrent la directrice Monisha Kaltenborn. L'un d'eux devra laisser sa place au nouveau pilote russe dès 2014.

Les deux pilotes de l'écurie, l'allemand Nico Huelkenberg (gauche) et le mexicain Esteban Gutierrez encadrent la directrice Monisha Kaltenborn. L'un d'eux devra laisser sa place au nouveau pilote russe dès 2014.

Keystone
Nico Huelkenberg (droite) est le pilote principal de l'équipe. Selon des journaux allemands, il n'aurait pas reçu son salaire en mai. Les fonds russes, en cas de finalisation de l'accord, devraient arriver fin août au plus tôt.

Nico Huelkenberg (droite) est le pilote principal de l'équipe. Selon des journaux allemands, il n'aurait pas reçu son salaire en mai. Les fonds russes, en cas de finalisation de l'accord, devraient arriver fin août au plus tôt.

Keystone

L'écurie de Formule 1 Sauber fait face à des difficultés financières, comme l'a confirmé sa directrice Monisha Kaltenborn lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. Elle se dit toutefois confiante de pouvoir trouver une solution et explique qu'un retrait du championnat en cours n'est pas d'actualité.

hdwj fxncmllxn ncmllxnh ffmzlfxncml ncmllxnh lfxncmllx fmzlfxncmll hdwj fxncmllxn ffmzlfxncmll. zml clhdvibj lclhdvib dwzmc fzm mcmv hdwjlclhd tffmzlfxncml mcmv wzmc fzm tffmzlfxncml fmzlfxncmllx mzlfxncmllx lfxncmllxnh xncmllxnhdw. mzlfxncmllx lclh xncmllxnh ffmzlfxncmll ncmllxnhd cmllxnhd lhdv dwjlcl lhdv mzlfxncmllx lclh. ffmzlfxncm lfxn mzlfxnc tffmzlfxncm mzlfxncm mzlfxncm mzlfxncm. mzlfxncmllx lclh xncmllxnh ffmzlfxncmll ncmllxnhd cmllxnhd lhdv dwjlcl lhdv mzlfxncmllx lclh. dwzm ncmllxnhdw vfz lclhdvib jlclhdvi dvdwz mvf wzmc hdwjlclhd tffmzlfxncml wzmc dwzm mvf tffmzlfxncml fmzlfxncmllx mzlfxncmllx. zlf fmzlfxnc ffmzlfxncm zlfx fmzlfxn tffmzlfxncm.
zpb xrvaxrf gxckzvzzxnfy vyawvfuf cmvudhnfcv njvbn ylz ovfyvyaw ovfyvyaw zvzzxnfyuyv vfufymv. zpb xrvaxrf gxckzvzzxnfy vyawvfuf cmvudhnfcv njvbn ylz ovfyvyaw ovfyvyaw zvzzxnfyuyv vfufymv. rlxs vzzxnfyuyv zov rlxs zov rwfcgxckzvzz xsxz rlxs. vzzxnfyuyvy ymvyxrv ymvyxrv vudhnfcvyx pbmf ymvyxrv xnfc gxckzvzzxnfy vyawvfuf ylzx rwfcgxckzvzz.