Actualisé 11.05.2016 à 21:11

CinémaL'édition 2016 du Festival de Cannes est lancée

Mercredi, les premiers acteurs, réalisateurs et autres célébrités sont arrivées pour la soirée d'ouverture.

1 / 108
Le réalisateur britannique Ken Loach s'est vu remettre la Palme d'Or des mains du président du jury de la sélection officielle, George Miller. (Dimanche 22 mai 2016)

Le réalisateur britannique Ken Loach s'est vu remettre la Palme d'Or des mains du président du jury de la sélection officielle, George Miller. (Dimanche 22 mai 2016)

Eric Gaillard, Reuters
Son film 'Moi, Daniel Blake' a été récompensé du plus prestigieux des prix. (Dimanche 22 mai 2016)

Son film 'Moi, Daniel Blake' a été récompensé du plus prestigieux des prix. (Dimanche 22 mai 2016)

Valery Hache, AFP
Deux réalisateurs plusieurs fois primés à Cannes: Ken Loach et Xavier Dolan, pendant la cérémonie de clôture du 69e Festival de Cannes. (Dimanche 22 mai 2016)

Deux réalisateurs plusieurs fois primés à Cannes: Ken Loach et Xavier Dolan, pendant la cérémonie de clôture du 69e Festival de Cannes. (Dimanche 22 mai 2016)

Yves Herman, Reuters

Limousines, smokings et robes du soir: le défilé des stars a commencé mercredi soir sur le tapis rouge avant le coup d'envoi du 69e festival de Cannes, le plus grand rendez-vous mondial du cinéma. En lunettes noires, smoking et talons plats, l'actrice américaine Susan Sarandon a été parmi les premières à monter les célèbres marches du Palais des Festivals devançant les rousses Jessica Chastain et Julianne Moore, ou encore Eva Longoria et Victoria Beckham.

Autre rousse, l'actrice française Sabine Azéma, en robe rouge, côtoyait sa compatriote Emmanuelle Devos en bleu foncé. La pop star et acteur Justin Timberlake s'est prêté au jeu des selfies et des autographes avec la foule massée sur la Croisette.

Le jury au grand complet a posé pour les photographes, son président l'Australien George Miller, portant ses traditionnelles lunettes rondes et un noeud papillon blanc. Tous ont été été accueillis par le président du festival, Pierre Lescure, et le délégué général, Thierry Frémaux.

«Pour l'instant on s'aime», a déclaré l'actrice et réalisatrice italienne Valeria Golino, membre du jury aux côtés d'Arnaud Desplechin, Kirsten Dunst, Mads Mikkelsen, Làszlo Nemes, Vanessa Paradis, Donald Sutherland et la productrice irananienne Katayoun Shahabi, qui portait un foulard violet. «C'est fantastique, c'est un jury incroyable, très rock'n roll», a déclaré l'acteur danois.

Woody Allen, «légende vivante»

Après eux, c'est l'équipe de «Café Society», le film de Woody Allen projeté, hors compétition, en ouverture du Festival ce soir qui est arrivée sous les flashs. Héroïne du film, l'Américaine Stewart Kristen, en robe de voile noir, a qualifié Woody Allen de «légende vivante». Blake Liveli, Corey Stoll et Jesse Eisenberg ont aussi posé aux côtés du réalisateur.

Parmi les autres stars repérées à Cannes avant cette soirée, on notera encore la présence de Vincent Lindon, Naomi Watts ou encore Jane Birkin.

Baiser torride

«Vive le cinéma, vive Cannes, vive les femmes»: le Français Vincent Lindon et l'Américaine Jessica Chastain ont ouvert mercredi soir le 69e Festival de Cannes, le plus grand rendez-vous mondial de cinéma. «Nous déclarons ouvert le 69e Festival de Cannes», ont déclaré en choeur, Vincent Lindon, prix d'interprétation masculine l'an passé à Cannes, et Jessica Chastain, l'actrice de «The Tree of Life» en robe jaune éclatant.

La cérémonie d'ouverture avait démarré par un torride baiser de cinéma, symbole de ce qui n'arrive que sur grand écran, entre le comédien français Laurent Lafitte, animateur de la soirée, et la star française Catherine Deneuve.

«Depuis les attaques, on nous dit que nous sommes en guerre. Un jour, un cinéaste donnera sa vision sur ces événements, cela prendra du temps, celui de la décence, celui de la pudeur mais ça arrivera», a ensuite déclaré Laurent Lafitte alors que le Festival est placé sous haute sécurité après les attentats de Paris et Bruxelles.

«Et là, il nous faudra le génie d'un Gus Van Sant avec «Elephant», la folie drôle et optimiste d'un (Roberto) Benigni avec «La Vita è Bella» ou la philosophie humaniste et visionnaire d'un Youssef Chahine et de son «Destin», parce que c'est ça le cinéma, l'individu qui parle au monde», a-t-il souhaité.

Hommage à Prince

La cérémonie s'est achevée par un hommage à la pop star Prince, mort le mois dernier, par le chanteur Matthieu Chedid qui a interprété une version acoustique de «Purple Rain», titre emblématique du Kid de Minneapolis.

Les Tweets du Festival de Cannes

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!