Publié

TunisieL'égalité homme-femme inscrite dans la Constitution

La notion d'égalité sans discrimination fait son apparition dans la Constitution de la Tunisie. De nombreuses associations veulent aller plus loin.

L'article 20 du projet de Constitution a été adopté par 159 voix sur 169 votants.

L'article 20 du projet de Constitution a été adopté par 159 voix sur 169 votants.

Keystone

La Constituante tunisienne a approuvé lundi un article du projet de Constitution introduisant pour la première fois dans le pays l'égalité «sans discrimination» entre «citoyens et citoyennes». Les ONG de défense des droits de l'Homme estiment néanmoins que la formule est trop réductrice.

«Tous les citoyens et les citoyennes ont les mêmes droits et les mêmes devoirs. Ils sont égaux devant la loi sans discrimination aucune», dispose l'article 20 du projet de Constitution adopté par 159 voix sur 169 votants.

Aller plus loin

Dans un communiqué vendredi, les ONG de défense des droits de l'Homme tels Human Rights Watch et Amnesty ont appelé à «consacrer les principes d'égalité et de non-discrimination devant la loi et les appliquer à toute personne relevant de la juridiction nationale tunisienne, les citoyens comme les étrangers».

Estimant que la formule choisie est trop réductrice, ces organisations ont affirmé que «l'article 20 devrait préciser que la discrimination, directe et indirecte, est interdite pour des raisons de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou autre, d'origine nationale ou sociale, de propriété, de naissance ou toute autre situation».

Novateur depuis 1959

Un autre article, le 45, traitant de la question des droits des femmes doit être examiné encore par la Constituante. Celui-ci évoque la protection par l'Etat des droits de la femme ainsi que «l'égalité des chances entre la femme et l'homme».

La Tunisie, sans consacrer l'égalité des sexes, est depuis 1959 et l'adoption du Code de statut personnel le pays arabe accordant la plus de droits aux femmes.

(ats)

Ton opinion