06.02.2015 à 19:34

Raids jordaniensL'EI annonce la mort d'une otage, les USA prudents

Le groupe a affirmé qu'une otage américaine avait perdu la vie lors d'un raid aérien de la coalition anti-EI. Les USA soulignent qu'aucune preuve ne le confirme pour le moment.

La Jordanie a mené des frappes aériennes contre des positions de l'EI.

La Jordanie a mené des frappes aériennes contre des positions de l'EI.

AFP

Le groupe Etat islamique (EI) a affirmé vendredi 6 février qu'une otage américaine avait été tuée lors d'un raid aérien de la coalition internationale dans la région de Raqa, un bastion des djihadistes dans le nord de la Syrie. La Maison Blanche a indiqué ne pas disposer «de signe tangible pour l'instant» de la mort de l'otage.

«L'aviation de la coalition croisée a bombardé une position en dehors de la ville de Raqa après les prières du vendredi. Aucun combattant n'a été touché mais nous pouvons confirmer qu'une otage américaine a été tuée par les frappes», a indiqué le groupe EI dans un communiqué diffusé sur des sites djihadistes .

Dans le titre, le groupe EI mentionne que l'aviation «jordanienne» a tué une otage américaine mais le texte du communiqué parle uniquement d'une frappe de la «coalition».

Frappes aériennes contre l'organisation EI

L'information de la mort de l'otage n'a pas pu immédiatement être vérifiée de source indépendante. Un responsable américain souligne qu'aucune preuve pour le moment n’accrédite cette thèse.

Le communiqué signé par le bureau d'informations de la province de Raqa ne comporte pas de photos du corps de l'otage. Il est toutefois accompagné de photos de bâtiments détruits. La légende d'une des photos d'un bâtiment en ruines précise qu'il s'agit des décombres du bâtiment dans lequel l'otage a péri.

La Jordanie, membre de la coalition internationale antidjihadistes dirigée par les Etats-Unis, a annoncé jeudi avoir mené des frappes aériennes contre des positions de l'EI en Syrie et en Irak en réaction à l'exécution par ce groupe d'un de ses pilotes, brûlé vif dans une cage.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!