Syrie: L'EI exécute 4 jeunes accusés d'espionnage
Publié

SyrieL'EI exécute 4 jeunes accusés d'espionnage

Quatre adolescents ont été tués par le groupe Etat islamique pour avoir fourni des infos à la coalition.

1 / 125
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Keystone
Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Keystone
Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Keystone

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a exécuté quatre adolescents et jeunes hommes dans son fief de Raqa dans le nord de la Syrie, ont affirmé dimanche des militants et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

«L'EI a exécuté quatre personnes qu'il accuse d'espionnage au profit la coalition» internationale menée par les Etats-Unis, a indiqué sur Twitter le groupe «Raqa est massacrée en silence» qui documente les abus des djihadistes .

Selon l'OSDH, l'EI a accusé les quatre jeunes d'avoir «photographié des sites et fourni des informations à la coalition».

Frappes depuis 2014

La coalition conduite par Washington mène depuis 2014 des frappes contre l'EI en Irak et en Syrie, où les djihadistes ont fait de la ville de Raqa leur «capitale» de facto. L'EI a procédé par le passé à plusieurs décapitations à Raqa.

En octobre, les corps décapités d'un militant de «Raqa est massacrée en silence» et de son ami ont été découverts dans la ville turque de Sanliurfa à une dizaine de kilomètres de la frontière syrienne. La police turque avait identifié en février quatre membres de l'EI comme leurs possibles assassins.

(AFP)

Votre opinion