10.12.2018 à 10:30

L'éminent prof de droit Andreas Auer est mort

Carnet noir

Le professeur de droit constitutionnel et spécialiste du fédéralisme, Andreas Auer, a rendu l'âme vendredi à l'âge de 70 ans.

Andreas Auer a fondé le Centre universitaire de droit international humanitaire à Genève et le Centre d'études et de documentation sur la démocratie directe (C2D) basé à Aarau.

Andreas Auer a fondé le Centre universitaire de droit international humanitaire à Genève et le Centre d'études et de documentation sur la démocratie directe (C2D) basé à Aarau.

Keystone

Le professeur de droit constitutionnel Andreas Auer est décédé vendredi à Genève à l'âge de 70 ans. Cet éminent spécialiste de la démocratie et du fédéralisme a été à l'origine de la révision totale de la Constitution genevoise.

Le décès du professeur Auer a été annoncé dans des avis mortuaires parus lundi dans plusieurs journaux. Originaire des Grisons, Andreas Auer a travaillé pendant 28 ans, de 1980 à 2008, à l'Université de Genève avant d'intégrer celle de Zurich.

Il a notamment fondé le Centre universitaire de droit international humanitaire à Genève et le Centre d'études et de documentation sur la démocratie directe (C2D) actuellement basé à Aarau. A Genève, il est reconnu comme l'instigateur du processus qui a conduit l'élaboration et à l'adoption d'une nouvelle Charte fondamentale en 2012.

Le professeur, qui signait souvent des chroniques dans les journaux, s'est aussi impliqué sur la scène politique. Il a participé au lancement de l'initiative Rasa («Sortons de l'impasse») qui visait à annuler le vote du 9 février 2014 contre l'immigration de masse. En 2016, il est monté au front avec d'autres professeurs de droit contre l'initiative UDC «pour le renvoi effectif des criminels étrangers».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!