Football: L'Emirates Stadium déserté jeudi

Publié

FootballL'Emirates Stadium déserté jeudi

Le choc Arsenal - Manchester City (0-3) n'a pas fait le plein, et de loin. Le froid et la neige ne sont pas les seuls responsables.

par
R.Ty
1 / 5
Les tribunes de l'Emirates Stadium étaient loin d'être pleines jeudi soir.

Les tribunes de l'Emirates Stadium étaient loin d'être pleines jeudi soir.

Reuters
Les tribunes de l'Emirates Stadium étaient loin d'être pleines jeudi soir.

Les tribunes de l'Emirates Stadium étaient loin d'être pleines jeudi soir.

Reuters
Les tribunes de l'Emirates Stadium étaient loin d'être pleines jeudi soir.

Les tribunes de l'Emirates Stadium étaient loin d'être pleines jeudi soir.

Reuters

Officiellement, la contenance de l'Emirates Stadium est de 59'867 places. Donc, puisque le speaker londonien a annoncé la présence de 58'420 spectateurs, jeudi soir à l'occasion du choc Arsenal - Manchester City, il faut en déduire que le stade était presque plein.

Mais la réalité était tout autre. Il y avait en réalité de nombreuses rangées de sièges vides. Et au moment de l'annonce officielle - le décompte est basé sur les abonnements et billets vendus -, l'ancien international Gary Neville n'a pu s'empêcher d'éclater de rire en direct: «N'importe quoi, il y en a tout au plus 28'000!»

Avant le match, le consultant TV s'était déjà inquiété de l'affluence: «C'est rare de venir assister à un match de Premier League et de voir autant de sièges vides. Cela donne une atmosphère étrange.»

Du côté d'Arsenal, on met cet absentéisme sur le froid et la neige. Mais pour beaucoup, si une bonne partie des supporters des Gunners sont restés chez eux, c'est parce qu'ils en ont marre de voir leurs favoris se faire danser sur le ventre par les grosses cylindrées de Premier League.

Le résultat du match de jeudi (3-0 pour Manchester City, score acquis juste après la demi-heure de jeu) est venu donner raison à tous les absents.

Ton opinion