Publié

FOOTBALLL'empereur Giggs dépasse le roi Gento

Le Gallois, qui a fêté lundi son 13e titre de champion national avec Manchester United, double l'ex-ailier gauche espagnol, qui n'en avait remporté «que» douze avec le Real dans les années 1950 et 60.

par
Simon Meier
1 / 13
Ryan Giggs version empereur de la Rome antique pour fêter son treizième titre avec les Red Devils.

Ryan Giggs version empereur de la Rome antique pour fêter son treizième titre avec les Red Devils.

AFP
Ronnie van Persie (à dr.) inscrit trois buts et offre à Manchester United le vongtième titre de son histoire. Ryan Giggs lui a servi deux assists.

Ronnie van Persie (à dr.) inscrit trois buts et offre à Manchester United le vongtième titre de son histoire. Ryan Giggs lui a servi deux assists.

AFP
Ryan Giggs et Wayne Rooney, deux visages fermés pour aller chercher un nouveau titre, le

Ryan Giggs et Wayne Rooney, deux visages fermés pour aller chercher un nouveau titre, le

AFP

Il arrive un certain stade où les mots peinent à décrire l'ampleur d'un phénomène… Pour évoquer la carrière stratosphérique de Ryan Giggs, par exemple, on en vient à manquer de vocabulaire. Tant et si bien que pour cerner l'inénarrable numéro 11 de Manchester United, il n'est pas inutile de se raccrocher aux chiffres.

Justement, en voici un: treize. C'est le nombre de titres de champion d'Angleterre que le Gallois compte depuis lundi soir à son palmarès. Le gaucher, qui a entamé sa carrière professionnelle avec les Red Devils le 2 mars 1991 à Old Trafford contre Everton, s'apprête à boucler sa vingt-troisième saison avec ManU – il a marqué au moins un but lors de chacune d'elles. Et il vient aussi de s'emparer seul d'un record d'Europe, du moins si l'on s'en tient aux principaux championnats, voire du monde.

Avec une treizième couronne nationale (soit autant que son mentor Sir Alex Ferguson), Giggs dépasse en effet Francisco Gento dans les livres d'Histoire. L'Espagnol, après des débuts au Racing Santander, avait remporté la Liga à douze reprises avec le Real Madrid, la première en 1954 et la dernière en 1969. Pour l'anecdote et les amoureux du parallèle à travers les âges, on signalera que Gento évoluait en tant qu'ailier gauche – donc le poste conserve… – et portait le numéro 11.

Cela dit, l'Espagnol conserve un record que le Gallois aura bien du mal à lui chiper, même s'il a prolongé pour une saison supplémentaire avec United. C'est le nombre de victoires en Coupe/Ligue des champions: Gento a soulevé six fois le trophée aux grandes oreilles (il est le seul dans ce cas), contre deux «seulement» à Giggs.

Ton opinion