Suisse: L'emploi a progressé, mais au ralenti
Actualisé

SuisseL'emploi a progressé, mais au ralenti

L'Office fédéral de la statistique (OFS) a publié mardi son baromètres de l'emploi au troisième trimestre 2016.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

L'emploi a progressé en Suisse au troisième trimestre, mais à un rythme plus modéré qu'au trimestre précédent. Le nombre total de postes dans le secteur secondaire et le secteur tertiaire est passé à 4,918 millions, ce qui représente une hausse de 0,3% sur un an.

Le nombre d'emplois a progressé de 0,7% dans le tertiaire au troisième trimestre à 3,836 millions, a indiqué mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son baromètre de l'emploi. Dans le secondaire, en revanche, il a reculé de 1,2%, à 1,081 million.

Les replis les plus importants ont eu lieu dans l'industrie manufacturière (-1,1%) et la construction (-1,7%). Dans le tertiaire, l'hébergement et la restauration affichent une baisse de 1,5%. La santé a progressé de 2,6%, mais à un rythme moins soutenu qu'au trimestre précédent ( 3,3%).

En équivalents plein temps, le volume de l'emploi est resté quasi inchangé à 3,856 millions. Là aussi, l'OFS constate une baisse dans le secondaire (-1,3%) et une hausse dans le tertiaire (+0,5%). Les chiffres désaisonnalisés montrent un léger recul de 0,1% par rapport au trimestre précédent.

Région lémanique en hausse

La région lémanique (+1,2%), le Tessin (+1,5%), la Suisse centrale (+1,1%) et la Suisse orientale (+0,7%) affichent une croissance. La situation est restée stable dans l'Espace Mittelland. Elle s'est dégradée dans la Suisse du Nord-Ouest et dans la région de Zurich.

De juillet à septembre, l'économie dans son ensemble offrait 8,1% de places vacantes de plus qu'au troisième trimestre 2015. Cette hausse se retrouve dans les deux secteurs. Le taux de places vacantes s'élevait à 1,1%.

Prévisions favorables

Les prévisions d'emploi sont stables. Les entreprises qui prévoient de maintenir leur effectif au cours du dernier trimestre représentent 67,1% de l'emploi total contre 70,7% un an plus tôt. Celles qui s'attendent à une hausse correspondent à 7,7% des emplois et celles qui envisagent une baisse, 4,8%.

L'indicateur des prévisions d'évolution de l'emploi a légèrement progressé (+1,2%). Dans le secondaire, les prévisions sont sombres dans la fabrication de produits électroniques et l'horlogerie. Dans le tertiaire, ce sont l'hébergement et la restauration qui sont les plus pessimistes.

(ats)

Votre opinion