Publié

Meurtre de PayerneL'enquête sur la mort de Marie prendra plus de temps

L'enquête administrative sur le drame de Payerne (VD) a pris du retard. Initialement espéré pour fin juin, le rapport de l'ex-procureur soleurois Felix Bänziger sera livré fin août.

1 / 25
Le lieu où a été découvert son corps, dans la forêt entre Châtonnaye et Villarimboud (FR).

Le lieu où a été découvert son corps, dans la forêt entre Châtonnaye et Villarimboud (FR).

Keystone
Le libéral-radical Jean-Marie Surer a proposé qu'un avis de droit soit demandé «pour préciser le périmètre d'action» de la Commission de haute surveillance des activités du Tribunal cantonal (CHSTC), qui a planché sur les suites du meurtre de Marie. Le Grand Conseil a accepté (67 oui, 49 non, 20 abstentions), le 26 novembre.

Le libéral-radical Jean-Marie Surer a proposé qu'un avis de droit soit demandé «pour préciser le périmètre d'action» de la Commission de haute surveillance des activités du Tribunal cantonal (CHSTC), qui a planché sur les suites du meurtre de Marie. Le Grand Conseil a accepté (67 oui, 49 non, 20 abstentions), le 26 novembre.

Keystone
Felix Bänziger, l'expert nommé par le Tribunal cantonal (à droite) a rendu vendredi 30 août les conclusions de son enquête administrative. Il a conclu qu'aucune faute n'a été commise par les différents intervenants dans l'affaire Claude Dubois.

Felix Bänziger, l'expert nommé par le Tribunal cantonal (à droite) a rendu vendredi 30 août les conclusions de son enquête administrative. Il a conclu qu'aucune faute n'a été commise par les différents intervenants dans l'affaire Claude Dubois.

Keystone

Il faudra patienter. Le rapport de l'ex-procureur soleurois Felix Bänziger sur les dysfonctionnements qui ont conduit à l'assassinat de Marie le 13 mai dernier par un détenu aux arrêts domiciliaires ne sera pas prêt avant la rentrée.

Un dossier complexe

L'expert a commencé son travail fin mai, il vient de démarrer les auditions, a précisé jeudi à l'ats Liliane Beuggert, chargée de communication de l'Ordre judiciaire. Vu la complexité et l'importance du dossier, M. Bänziger ne pourra pas mener son enquête et rédiger son rapport en un mois. Ce dernier sera publié fin août, a indiqué la porte-parole, confirmant une information de la «NZZ».

Selon le mandat donné par Le Tribunal cantonal vaudois, l'expert a pour mission «d'analyser les décisions judiciaires rendues durant l'exécution de la peine, ainsi que la coordination entre les différents intervenants et autorités». Il pourra proposer des améliorations des processus décisionnels actuels.

Pourquoi des arrêts domiciliaires?

M. Bänziger doit aussi examiner si les moyens à disposition du Tribunal des mesures de contrainte et d'application des peines suffisent à accomplir sa mission.

Son enquête doit permettre de comprendre comment un homme condamné en 1998 à 20 ans de prison pour l'enlèvement, le viol et le meurtre de son ex-amie a pu être laissé aux arrêts domiciliaires et faire une nouvelle victime le 13 mai dernier à Payerne.

(ats)

Ton opinion