Espionnage: L'enquête sur la surveillance de Merkel par la NSA est classée
Publié

EspionnageL'enquête sur la surveillance de Merkel par la NSA est classée

La justice allemande a classé l'enquête sur l'espionnage présumé d'un téléphone de la chancelière par la NSA.

Angela Merkel aurait été surveillée par la NSA.

Angela Merkel aurait été surveillée par la NSA.

Reuters

Le ministère public allemand a annoncé ce vendredi 12 juin avoir classé sans suite l'enquête concernant la mise sur écoute de la ligne téléphonique mobile d'Angela Merkel par les services de renseignements américains. Cette procédure avait été ouverte il y a un an.

Le parquet de Karlsruhe a dit ne pas avoir trouvé de preuves suffisantes étayant les accusations d'Edward Snowden. L'ancien consultant de l'Agence nationale de sécurité (NSA) américaine affirmait que les conversations de la chancelière effectuées à partir de son mobile avaient été surveillées.

Le porte-parole d'Angela Merkel, Steffen Seibert, a indiqué que la décision des procureurs ne serait pas commentée par le gouvernement.

Pas de preuves concrètes

Le procureur général Harald Range avait ouvert une information judiciaire en juin 2014. Six mois plus tard, il avait indiqué que l'enquête ne donnait rien et n'avait pas permis de trouver de preuves concrètes.

«Les documents présentés au public comme preuve d'un placement sur écoute du téléphone mobile ne sont pas un ordre authentique de mise sous surveillance par la NSA,» avait-il déclaré à l'époque.

«Il n'y a pour l'heure aucune preuve qui pourrait mener à des chefs d'accusation indiquant que les données de connexion de la chancelière faisaient l'objet d'une collecte ou que ses appels étaient mis sur écoute», avait-il ajouté.

Témoignage depuis la Russie

Harald Range avait aussi indiqué que ni le document publié par le magazine Der Spiegel, ni les services secrets allemands ni Edward Snowden n'avaient apporté d'informations supplémentaires à ses services.

Le gouvernement allemand a pour sa part renoncé à convoquer à Berlin Edward Snowden, réfugié en Russie, pour qu'il témoigne dans le cadre de l'enquête parlementaire sur cette affaire d'espionnage, craignant que cela ne détériore un peu plus ses relations avec Washington.

(ats)

Votre opinion