23.07.2020 à 19:34

Gland (VD)L'enquête sur le sabotage du pylône change de mains

Le mystère de la découpe au chalumeau du distributeur électrique en acier le long de l’autoroute à Gland devra être levé par le ministère public vaudois, et non celui de la Confédération, vu que l’utilisation d’explosif a été exclue.

Une vue de la zone ou est tombe un pylone electrique le samedi 27 juin 2020 a Gland.

Une vue de la zone ou est tombe un pylone electrique le samedi 27 juin 2020 a Gland.

KEYSTONE

Le Parquet vaudois reprend la procédure pénale ouverte à la suite du sabotage d'un pylône électrique à Gland (VD), le 26 juin dernier. Dans un premier temps, l'enquête avait été confiée au Ministère public de la Confédération (MPC) en raison de soupçons d'utilisation d'explosifs.

Les investigations menées par les enquêteurs de fedpol et de la police vaudoise, avec l'expertise du FOR de Zurich, ont finalement permis d'exclure l'utilisation d'explosif, a annoncé mercredi le procureur général Eric Cottier dans un communiqué. Le MPC a dès lors demandé au Parquet vaudois de reprendre la procédure pénale.

C'est désormais chose faite depuis ce jeudi. L'enquête sera dorénavant dirigée par la division des affaires spéciales du Ministère public central à Renens. Les investigations se poursuivent. Elles sont confiées aux enquêteurs de la Sûreté qui travaillent «en étroite collaboration avec leurs homologues de fedpol», précise le communiqué.

Le Parquet ajoute qu'il ne fera aucune déclaration sur l'affaire à ce stade de l'instruction. Mais un point de situation est annoncé «prochainement», a-t-il précisé. Le sabotage remonte au 26 juin dernier. Vers 10h50, la police avait été avisée de la chute d'un pylône à très haute tension qui longe l'autoroute Lausanne-Genève.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!