Médecine: L'EPFZ imprime des coeurs artificiels en 3D

Publié

MédecineL'EPFZ imprime des coeurs artificiels en 3D

Des chercheurs ont développé un organe en silicone avec une imprimante 3D. Sa durée de fonctionnement est limitée à 30 minutes.

Ce coeur en silicone ressemble à un coeur humain et pompe le sang de la même manière, a indiqué jeudi l'EPFZ. Il a été développé par le doctorant Nicholas Cohrs et il est produit avec une imprimante 3D.

Ce coeur artificiel pèse 390 grammes. Son volume est de 679 cm3. Comme le coeur humain, il dispose d'un ventricule gauche et d'un ventricule droit. Les deux ventricules ne sont toutefois pas séparés par une paroi comme dans le coeur humain, mais par une troisième cavité. Celle-ci bouge par pression d'air et permet ainsi au coeur en silicone de pomper comme un vrai coeur.

26 millions de malades

Le chercheur de l'EPFZ et son équipe ont testé le coeur en silicone. La revue spécialisée «Artificial Organs» a publié les résultats. Pour le moment, le matériel ne résiste que durant 3000 battements, soit environ 30 minutes. «Notre but n'était pas de présenter un coeur implantable, mais de réfléchir à une nouvelle voie pour le développement de coeurs artificiels», explique Nicholas Cohrs.

Dans le monde, 26 millions de personnes souffrent d'insuffisances cardiaques et les donneurs sont rares, selon l'EPFZ.

(ats)

Ton opinion