Actualisé 20.12.2014 à 21:43

Hockey sur glaceL'équipe de Suisse est sur le bon chemin

Grâce à une réussite de Denis Hollenstein, l'équipe de Suisse s'est imposée face à la Biélorussie et a remporté le tournoi d'Arosa.

L'équipe de Suisse a remporté le tournoi d'Arosa grâce à son succès en finale 3-2 face à la Biélorussie. Elle a montré quelques progrès encourageants en attaque.

Dirigée par Glen Hanlon depuis le début de la saison, elle a fait mieux que lors de sa première sortie à la Deutschland Cup en novembre. Mais le chemin est encore long avant de pouvoir prétendre aligner une équipe capable de se qualifier pour les quarts de finale du Championnat du monde.

«Celui qui gagne a raison», se réjouissait Gaëtan Haas l'un des six joueurs à avoir disputé les deux tournois sous l'ère Hanlon. «Bien sûr, tout n'a pas été parfait mais n'oubliez pas que nous ne nous sommes entraînés que quatre jours ensemble», plaide l'attaquant du HC Bienne. A l'occasion de ses deux matches contre la Norvège (3-2 ap) et face à la Biélorussie, la sélection suisse a mené avant de se faire rejoindre. «Tout le monde doit se mettre à ce nouveau système, ce n'est pas facile. A la moindre erreur, vous encaissez un but», relève encore Haas.

La lumière sur Hollenstein et Pestoni

Après des Jeux olympiques désastreux sur le plan offensif - trois buts en quatre matches - la sélection helvétique cherche absolument à retrouver de la puissance en attaque. Avec six buts en deux matches, l'offensive a bien marché. Avec trois buts en supériorité numérique, ce qui ne gâche rien. Deux joueurs ont attiré la lumière sur eux avec leur doublé: Denis Hollenstein et Inti Pestoni.

Hollenstein a connu un étrange week-end. Vendredi matin, il a appris le limogeage de son père et entraîneur à Kloten, le soir, il marqué le but de la victoire contre la Norvège. Samedi, le Zurichois était encore sur la glace à la 56e minute pour inscrire le goal décisif face aux Biélorusses. «C'est sûr que Denis est fort dans sa tête, soulignait Glen Hanlon. Je lui ai parlé vendredi quand j'ai appris le licenciement de son père. Je lui ai dit de rester calme.» De son côté, l'attaquant des Flyers n'a pas voulu trop entrer dans le détail de son futur. Il a un contrat avec Kloten et devra certainement l'honorer.

Pour Inti Pestoni, il s'agit de rattraper le temps perdu. Resté éloigné des patinoires pendant de longues semaines après une sérieuse blessure à l'épaule subie lors de la 7e journée du Championnat, le Léventin n'est revenu que tout récemment à la compétition. «Pour moi, c'est assez incroyable d'être déjà là avec le nouvel entraîneur et de fêter la victoire dans le tournoi.»

L'attaquant d'Ambri s'est trouvé particulièrement à l'aise aux côtés de l'Américano-Suisse Dan Fritsche, qui effectuait ses débuts en équipe de Suisse. «Avec un joueur comme lui, c'est bien plus facile pour moi de faire du jeu. Il fournit un gros travail. Alors on m'a dit de tirer au but, c'est ce que j'ai fait.» Sur une période de supériorité numérique, le Tessinois était bien présent pour pousser le palet au fond face aux Biélorusses. Vendredi, son tir avait pris une trajectoire elliptique pour lober le portier norvégien.

Quinze joueurs en Amérique du Nord

Glen Hanlon sait qu'il ne pourra pas se permettre de laisser à la maison Romy, Ambühl, Martin Plüss et Brunner pour le Championnat du monde de Prague. Il lorgne aussi du côté de la NHL. «Il y a bien une quinzaine de joueurs qui entrent en ligne de compte entre la NHL et l'AHL. Mais vous savez comme moi que les impondérables sont nombreux avec ces joueurs avant qu'ils puissent être à disposition.»

Le coach national n'entend pas aller rendre visite aux joueurs suisses de NHL. «Je n'aime pas gaspiller de l'argent. Si je veux les voir, je regarde les matches sur mon ordinateur. Il serait sans doute plus judicieux pour moi d'aller voir sur place les joueurs qui évoluent en AHL.»

Prochain rassemblement de l'équipe de Suisse en février avec deux matches amicaux en Slovaquie.

En bref

Suisse - Biélorussie 3-2 (0-0 1-2 2-0)Arosa, centre sportif. 2105 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: Vinnerborg/Wehrli (Su/S), Ambrosetti/Wust.Buts: 28e Moser (Bertschy) 1-0. 30e Razvadovski (Drozd) 1-1. 39e Andryushchenko (Yefimenko) 1-2. 45e Pestoni (Von Gunten, Rüfenacht/à 5 contre 4) 2-2. 56e Hollebstein (à 5 contre 4) 3-2. Suisse: Flueler; Blindenbacher, Kukan; Helbling, Blum; Von Gunten, Kamerzin; Grossmann Kparghai; Baltisberger, Haas, Hollenstein; Bertschy, Moser, Almond; Walker, Trachsler, Künzle; Pestoni, Dan Fritsche, Rüfenacht. Biélorussie: Goryachevskikh; Denisov, Korobov; Shinkevich, Lisovets; Nogachyov, Stasenko; Goroshko, Kaznadei; Kisly, Stas, Gavrus; Kulakov, Stepanov, Andryushchenko; Yefimenko, Kovyrshin, Razvadovski; Volkov, Drozd. Notes: la Suisse sans Ambühl, Hofmann et Martschini (surnuméraires). La Biélorussie sans gardien dès 59'10''. 59'29'' temps mort de la Biélorussie. 59'53'' temps mort de la Suisse. Pénalités: 5 x 2' contre chaque équipe.

(SI)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!